2011 année de la décennie en Allemagne

Les vins allemands sont, sans aucun doute, les vins les plus mal compris de toute l’Europe. Cela est due à plusieurs raisons :

  • La première c’est que le marché allemand du vin est basé sur des vins de premiers prix largement distribués dans les chaines de hard discount (d’ailleurs inventées dans ce pays). Cette caractéristique de marché, nous laisse à penser, notamment en France, que la production rejoint la consommation. Première erreur.
  • Deuxième croyance bien ancrée, nombres d’amateurs pensent que l’Allemagne ne possède pas le climat pour permettre aux vins du mûrir correctement. Un climat froid et pluvieux, voilà l’image d’Epinal du pays. Pourtant il n’est est rien. Les étés sont très chauds, les hivers pluvieux, certes, mais comme à Bordeaux et le climat est parfait pour les raisins de type Riesling ou autres.

De ces deux points, j’ajouterais une hypothèse révélée dans les différents livres de Roger Dion et qui affirme que les meilleurs régions de production pour un cépage sont celles de sa limite septentrionale. Or, l’Allemagne est la limite Nord de la production du fabuleux cépage Riesling. Encore un point à ajouter à ce grand pays producteur de vins.

Nous y reviendrons plus tard, l’Allemagne mérite vraiment un dossier complet dans un prochain numéro d’Anthocyanes, mais la diversité des vins allemands est exceptionnelle. De même la qualité, loin de l’image française de vins moyens de gamme, est une des plus belles en Europe pour ce qui concerne les Riesling. Pour certains propriétaires et pour certaines régions, je trouve que les vins allemands sont haut dessus de nombre de vins alsaciens dans ce cépage. Ils offrent des notes et des caractéristiques de minéralité, de race et d’élégance qui leur confère, dans mon coeur tout au moins, l’une des premières places de vins blancs au monde.

Afin de vous présenter les vins allemands, je vais vous proposer une petite synthèse de ce beau pays.

Il existe environ 12 grandes régions de vins en Allemagne. 13 environ car selon les sources, cela peut varier….comme toujours ! (Je vais utiliser les termes allemands ou anglais pour définir les régions).

  • Ahr
  • Baden
  • Franken
  • Hessische Bergstrasse
  • Mittelrhein
  • Mosel
  • Nahe
  • Pfalz
  • Rheingau
  • Rheinhessen
  • Saale Unstrut
  • Sachsen
  • Württemberg

Regarder la carte pour plus de renseignements.

L’Allemagne peut produire de multiples vins. En dehors des ces régions de production, les vins peuvent prendre des caractéristiques différentes selon les degré de maturité de la vendange. Un peu comme en Alsace avec les grains nobles ou vendanges tardives, mais avec une classification plus importante. Nous y reviendrons dans notre dossier.

Concernant le millésime 2011 en Allemagne :

Le mois d’Avril a été le plus chaud et le plus sec de la décennie. La floraison a débutée sur des chapeaux de roues avant d’être stoppé par les nuits fraîches, notamment dans les régions de Franken et Württemberg, induisant une réduction de 20% et 30% des rendements. Mai fut sec et chaud amenant la végétation à avoir près de 3 semaines d’avance sur le cycle végétatif moyen. Juin, salvateur car pluvieux, limita le stress hydrique. Comme dans beaucoup de régions européennes, le mois d’Août est le mois des orages. En Moselle, dans les régions de Rheinhessen et Pflaz, les dégâts furent importants. Les vendanges ont débutées dans les régions les plus précoces (Rheinhessen, Baden, Moselle et Pflaz) vers le 2 Septembre pour s’étaler très loin dans le temps suivant le type de vins réalisés.

Certains vignerons laissent entendre que 2011 apparaît comme un jumeau des fabuleux 1811 et 1911. Toutefois, 2011, reste un millésime idéal pour découvrir les vins allemands. Les fabuleux riesling Kabinett ou Spatlese seront superbes et pourront à la fois se consommer rapidement et à la fois rester en cave pour un long, très long moment.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*