Anne-Claude Leflaive, une femme d’exception

Anne-Claude Leflaive, une femme d’exception

ACLeflaiveElle nous a quittés à Pâques 2015, dans la dignité et avec la retenue qui la caractérisait. Anne-Claude Leflaive n’est plus. Mais son œuvre, son ambition, son domaine sont toujours là, entre de bonnes mains.

La famille Leflaive possède le domaine depuis 1717. L’aventure commença réellement avec le grand-père d’Anne, Joseph Leflaive (1870-1953) qui fut l’un des premiers à comprendre l’importance de la mise en bouteilles et de la vente directe.

Après des études d’œnologie, Anne-Claude, qui a grandi à Paris, rejoint le domaine familial en 1990 et une co-gérance avec son célèbre cousin Olivier Leflaive.

En 1993, à la mort de son père, elle reprend les rênes du domaine, de manière autonome et sans son frère, épaulée par son fidèle vinificateur, Pierre Morey (parti à la retraite en 2008). Débutent alors les expérimentations biodynamiques qui permettront aux vins du domaine de gagner en pureté, minéralité et fraîcheur. Elle fut l’une des pionnières de cette méthode de culture, au même titre qu’un Nicolas Joly ou que Lalou Bize-Leroy.

Il faut bien être honnête, avant l’arrivée d’Anne-Claude et le passage en biodyamie, la qualité des vins du domaine n’était pas au niveau attendu. La force du domaine est de posséder des terroirs magnifiques dans les plus beaux climats de la Côte de Beaune, ainsi que 5 hectares de Grands Crus, qui en font l’un des monuments incontestés pour qui souhaite comprendre les terroirs.

Depuis l’arrivée d’Anne-Claude et son insatiable soif de qualité, les vins ont atteint, en quelques années, le firmament des vins blancs de Bourgogne et du monde. Des vins d’une pureté incroyable, frais, tendus comme il faut, avec un usage du bois très subtil et une minéralité incroyable.

Infatigable ambassadrice des grands vins à travers le monde, Anne-Claude Leflaive s’était associée à d’autres grands vinificateurs et vignerons (JM Roulot, Aubert de Villaine, Pierre-Henry Gagey, Dominique Lafon) pour créer l’ Ecole du Vin et des Terroirs, une association visant au partage des meilleures pratiques pluridisciplinaires liées au vin qu’elle gérait avec le jeune et talentueux, Antoine Lepetit de la Bigne (auteur de « La Biodynamie en 35 questions» – Editions La Pierre Ronde).

Les vins sont présentés dans l’ordre de dégustation.

 

Domaine Leflaive – Bourgogne blanc – 2013

Raisins bien mûrs, cire, pomme granny avec beaucoup de fraîcheur. La tension apporte de la droiture pour une ampleur moyenne et un vin frais et délicat en finale. Superbes notes florales en finale (foin, herbes coupées). Un vin de soif, généreux et ciselé.

Domaine Leflaive – Bourgogne village – 2013

Foin, camomille, mirabelle, pour un nez légèrement citronné et agréablement frais. Belle maîtrise de l’acidité en bouche, tension et droiture, grain très fin avec des notes finales d’acacia, de mirabelle et de coquilles d’huîtres. Vaut largement plus que son appellation modeste.

Domaine Leflaive – Meursault 1er Cru Sous le Dos d’Âne – 2013

Superbe nez complexe avec des notes de mirabelle, de verveine et d’herbe fraîche. Très belle expression citronnée en bouche, poire, pêche blanche avec beaucoup de fraîcheur. Tension minérale en finale avec une belle salinité.

Domaine Leflaive – Puligny Montrachet 1er Cru Folatières – 2013

Situé sur la partie pentue aux sols érodés, le Clavoillon montre une face très fruitée avec des notes de mirabelle, d’abricot, de pêche et de brugnon, toujours dans la fraîcheur caractéristique du domaine. Cristallin en bouche avec une trame droite, des notes de fleurs blanches et une acidité calcaire de haute lignée. Très légèrement salin en fin de bouche.

Domaine Leflaive – Puligny Montrachet 1er Cru Clavoillon – 2013

Anisé, frais, menthol, le nez est complété avec des notes d’abricot et de mirabelle à l’aération. Belle tension en bouche, texture cristalline, finale large et fruitée. Très longue persistance. Un très grand vin.

Domaine Leflaive – Puligny Montrachet 1er Cru Les Combettes – 2013

Silex, pierre à fusil, un peu plus austère que les précédents avec des notes de fleurs blanches presque truffe. Ample, dense, belle minéralité avec une finale aérienne. Ce vin est fermé mais possède une belle consistance et un équilibre parfait.

Domaine Leflaive – Puligny Montrachet 1er Cru Les Pucelles – 2013

Plus minéral et légèrement fumé. Les Pucelles offrent une bouche aux notes iodées, à la texture très fine et fraîche. Poire, pêche, tilleul, légèrement menthol pour un déluge de fragrances et une très belle salinité finale. Un vin fin et ciselé.

Domaine Leflaive – Bienvenues Bâtard Montrachet – 2013

Nous entrons dans le monde des grands crus avec un nez très complexe, plus imposant que les précédents mais très minéral. Iode, menthol, poire, pêche, anis. Toucher de bouche fin, grain serré, presque cristallin, belle densité pour un vin consistant et suave.

Domaine Leflaive – Bâtard Montrachet – 2013

Complexe et suave, le nez offre des notes de mirabelle, de prune, d’herbe et de fruits blancs. Voluptueux avec une texture très fine, de la fraîcheur et une minéralité qui sous-tend l’ensemble. Magnifique expression de Bâtard dans la générosité, la minéralité et la finesse.

Domaine Leflaive – Chevalier Montrachet – 2013

Plus austère et fermé que le Bâtard, le Chevalier offre un nez de menthol, de calcaire (huîtres et iode) et une belle minéralité. Beau gras, de l’ampleur avec une texture fine et veloutée pour un vin rond, aérien et d’une grande classe.

Domaine Leflaive – Puligny Montrachet 1er Cru Les Pucelles – 2011

Citron, fleurs blanches, grande complexité au nez avec une impressionnante nuance de fragrances. Beau gras, de l’ampleur avec une texture très fine, un côté cristallin, pur et aérien. Très bel équilibre d’ensemble pour un vin au potentiel de vieillissement d’une vingtaine d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*