Le vin de la semaine, Domaine des Accoles – Le Rendez-vous des Acolytes – 2014

Le vin de la semaine, Domaine des Accoles – Le Rendez-vous des Acolytes – 2014

IMG_0391Il est des reconversions heureuses. Enfin reconversion, plutôt continuité dans le travail de la vigne mais changement radical de statut et de classe sociale. C’est qu’il n’est pas aisé de se muer en vigneron quand on a été directeur de propriété de renom. Florence et Olivier Leriche sont de la trempe des aventuriers.

Anciennement directeurs du célèbre Domaine de l’Arlot à Nuits-Saint-Georges, ce couple, qui fit études communes à Dijon et Bordeaux, achète une maison à rénover non loin de Privas en Ardèche. En 2010, quelques arpents de belles vignes à vendre près de Saint Marcel d’Ardèche et l’envie d’indépendance et de nouveaux challenges prend le dessus sur une position confortable. Vive l’aventure.

L’Ardèche, merveilleuse terre de vins de soif, de vins fruités, élégants, joyeux, parfois ambitieux. De magnifiques terrasses argilo-calcaires, des vignes, pour la moitié âgées de 50 ans, en bon état. Des grenaches bien sûr, mais pas que. Quelques cabernets, de la syrah, du chardonnay, une palette pour peintre inspiré. Le tout en culture biologique et conversion biodynamique.

Samedi dernier, en compagnie d’une côte de bœuf d’une tendreté exceptionnelle, j’ouvre une bouteille du bien nommé Rendez-Vous des Acolytes, un 100% Grenache de jeunes vignes. Immédiatement le fruit, délicat et sensuel, m’emporte dans un tourbillon de fruits. J’ai tout simplement adoré ce vin. Ce n’est pas le plus complexe, ni le plus grand vin qu’il soit, mais peu importe. Il contient la vérité du travail bien fait. Indispensable cet été pour des moments charmeurs à la place de rosés bien pâles et sans intérêt.

Domaine des Accoles – Le Rendez-vous des Acolytes – 2014 – 15,5

Un nez gourmand, attrayant, aux douces fragrances de cerises, fruits noirs pas trop mûrs et quelques notes d’épices. En bouche, buvabilité et fraîcheur à tous les étages. Du plaisir à l’état pur. On s’arrête, on boit, on savoure et surtout on en rachète…Entre 8 Euros et 10 Euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*