De retour de Châteauneuf du Pape

Me voilà de retour d’une région magnifique où l’accueil est une seconde nature. Châteauneuf du pape est vraiment une superbe région avec des viticulteurs de très grands talents qui n’hésitent pas à parler de leur métier et passer du temps avec vous pour vous faire découvrir l’extraordinaire richesse de la région.

Toutes les dégustations seront dans un prochain numéro de la revue.

Mais j’aimerais pour l’instant faire un point sur les deux millésimes dégustés : 2010 et 2011.

2010 est un millésime solaire, lumineux mais qui reste d’un abord difficile pour le moment. Il convient de lui laisser du temps pour s’épanouir.

2011 est un millésime que j’aime beaucoup. Mes collègues de la RVF ont affirmés qu’il n’était pas très beau, mais je dois avouer, qu’après avoir déguster de nombreux échantillons, je trouve que ce millésime est très beau, sur le fruit et le croquant, et qu’il est parfait pour les personnes qui veulent découvrir les vins de Châteauneuf et peuvent être rebutées par les vins alcooleux et profond comme les 2010. 2011 est vraiment un millésime d’intérêt car en plus d’être friands, les vins vont, à mon avis, pouvoir tenir quelques années sans aucun souci.

Le problème est que nous dégustons les vins trop tôt pour les apprécier. Nous devons, nous journalistes, essayer de ne pas tomber dans les contraintes de temps de l’édition qui ne permettent pas de déguster des vins finis et prêts à être déguster par des professionnels. Bien évidemment nous sommes capables de comprendre et apprécier la qualité d’un millésime à tout moment, mais les vins de Châteauneuf, notamment, ont besoin d’être fini (en terme de vinification) pour voir leur vrai potentiel. A Châteauneuf du Pape comme ailleurs, l’élevage est une données importante du résultat final. Et déguster trop tôt, nous impose de passer à côté de cet élevage primordial et donc de passer à coté des millésimes.

De plus, le jugement, un peu hautain, doit être revu au fil des années. Pour cela, nous avons décidé, avec la Fédération des vins de Châteauneuf du Pape, d’organiser une dégustation du millésime 2006 pour remettre à l’ordre du jour ce superbe millésime totalement passé inaperçu entre le 2005 et le 2007.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*