Degustation Primeurs à ne plus rien y comprendre

Les dégustations primeurs ont « officiellement » commencée hier par un dîner de bienvenue. Rien de plus normal…

Mais ce jour, dans les très intéressante dégustation de l’association BITURICA au Château Cambon La Pelouse, je m’aperçois que ce même château affiche sans vergogne aucune, les notes de James Suckling. Grand étonnement de ma part.

Où l’homme possède un système de transmission direct de son ordinateur à son site Internet ou il est plus rapide que l’éclair. Comment noter des vins déguster le jour même, tout au plus la veille ? Quelle réactivité.

Devant mon étonnement on m’explique poliment que CERTAINS journalistes sont déjà passés avant les dégustations officielles.

C’est vrai la semaine dernière Olivier POELS de la RVF logé dans les châteaux et donc, le très très grand et important, Jamas Suckling était dans le vignoble. Ainsi ces messieurs ne dégustent pas avec les autres journalistes.

Moi qui ai toujours un doute sur les échantillons présentés à la presse et qui aime bien, en plus des dégustation presse, déguster avec tout le monde, je me demande quels échantillons ou plutôt assemblages ont été présentés à ces chers critiques ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*