Des Bourguignons….

A la veille de l’ouverture de Vinexpo à Bordeaux, j’ai la chance de revenir d’un séjour bourguignonqui sera retranscrit dans la prochaine édition de la revue Anthocyanes (Juillet 2011). A l’heure où le du monde du vin bordelais se prépare à recevoir la planète, à l’heure où les bordelais vont consacrer beaucoup d’argent en flacons divers, à l’heure où Vinexpo est plus affaire de « bling-bling » que de réalités, ce épopée en Bourgogne m’a réjouit et m’a donner à réfléchir.

Nous avons eu un accueil vraiment exceptionnel de la part de vignerons connus et reconnus. Aucun n’a rebuté à nous recevoir, nous consacrant deux ou trois heures de leur temps précieux et n’hésitant pas à nous faire déguster des vins de très grande classe, voire pour certains très très cher et superbe (Corton de Coche Dury). Quel contraste avec les propriétaires des grands crus bordelais qui sont incapables, pour certains, de parler de leurs vignes, ne la connaissant qu’en regardant en bas du compte de résultat (pour les non initiés c’est l’endroit où figure le bénéfice de l’année !). Des vignerons qui connaissent leurs vignes dans le moindre détail, qui souhaitent ardemment se remettre en cause par l’acquisition de domaine hors des AOC connues et reconnues, des vignerons qui produisent une seule pièce de vin et qui n’hésitent pas à la faire déguster.

Tout cela, c’est le monde du vin tel que nous le pensons, le vivons et le rêvons. Le bonheur de partager des moments simples, avec un grand professionnalisme et une gentillesse digne de vrais paysans (au sens noble) fier de leur travail.

Grâce à eux nous pourrons vous faire partager des moment de grande émotions. Que soit ici remerciés pour leur accueil, l’ensemble de la famille Dugat, Mr Dominique Lafon, MM Boisson Vadot, MM Choche Dury et tous les propriétaires qui nous ont permis de déguster les Meursault 1er Cru lors de la dégustation organisée au BIVB de mains de maître par Mr Bianchi.

Quel bonheur de voir le plaisir de recevoir dans leurs yeux. MERCI

Ambroise Chambertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*