Echos de Vinexpo

Après quelques « allez et retour » dans les travées de Vinexpo, je m’aperçois que le monde est loin d’être au rendez-vous comme il y a deux ans. Peu de monde, quelques mines grisâtres et des controverses sur les prix de primeurs 2010 qui font peur à tout le monde.

Un courtier me disait hier, que l’année dernière à la même époque, 90% des vins étaient confirmés en achat direct. Cette année, seulement 70%. Et les américains n’en finissent plus de tirer une tronche de 10 mètres de long. En même temps, ils ont raison, les grands crus de Bordeaux deviennent inabordables….

Ambroise Chambertin

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*