Fraude au Vin de Table dans l’Aude

Fraude au Vin de Table dans l’Aude

Les actions démonstratives des Vignerons de l’Aude sont jugées, parfois, excessives. Pourtant à en croire les dernières informations dont bien peu de journaux viniques se font l’écho, Frédéric Rouanet, le Président de ce syndicat proche des thèses communistes, semble avoir raison.

Au mois de Juin, et suite à des investigations demandées par Frédéric Rouanet, les douanes françaises ont découvert un important trafic de Vin de Table français. A l’origine, un vigneron audois (dont le nom n’a pas été divulgué) qui, acculé financièrement, a cherché un palliatif financier dans la fraude. Il faut dire que la tension existante sur le marché du Vin de Table en France pousse les vignerons à aller chercher en Espagne des vins moins chers et à les revendre sous la dénomination hexagonale.

Près de 30 000 hectolitres falsifiés

Ce fut le cas de ce vigneron (qui possédait aussi une société de négoce) avec près de 30 000 hectolitres de vin commercialisé sous la dénomination Vin de Table de France alors que le vin provenait d’Espagne. Le préjudice est important. Un vin de table espagnol est acheté autour des 35 Euros à 40 Euros l’hectolitre et revendu en Vin de Table de France à environ 70 Euros l’hectolitre (par contre, cette opération est légale si le vin est vendu sous la dénomination Vin de l’Union Européenne).

Les douanes ont appliqué, une première amende de 90 000 Euros au fraudeur et ont mis hors de cause l’acheteur du lot, un gros négociant narbonnais, qui reste une victime.

Frédéric Rouanet affirme à Anthocyanes.fr avoir été entendu par Manuel Valls et Stéphane Le Foll et confirme l’existence d’autres investigations actuellement en cours. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*