La beauté des paysages de la Vallée de l'Agly

Le Mont Canigou vu depuis Bellesta

Une grande région de vin s’associe, en général, à des paysages aussi beaux les uns que les autres. La vallée de l’Agly recouvre des paysages très différents, de la vallée encaissée de Maury et Saint Paul de Fenouillet, à la semi-montagne de Bellesta. De petits villages, aussi excentrés les uns que les autres, possèdent des trésors d’architecture, tel le village de Calce avec son clocher mexicain, ses rues pentues et sinueuses qui ajoutent au côté méridional, l’intimité et la quiétude des journées chaudes d’un été naissant.

Mais la majesté du lieu, le pic culminant, la montagne dominante, reste le Mont Canigou. Culminant à 2784 métres. L’étymologie viendrait des phéniciens qui donnèrent le nom de KanKan ( prononcé Kanignan ) et signifiant le mont des monts. Effectivement, en regardant ce mont dominant le Roussillon, une impression de fascination et de grandeur (au sens noble du terme) nous envahit. Le Canigou fait parti de la vie des gens d’ici. Il veille sur le Roussillon, tel un berger sur ses brebis, et les habitants peuvent contempler ces sommets enneigés et sa magnificence pas temps clair.

Le Canigou est un repère et il a été, pour nous, lors de notre visite un enchantement et un bonheur quotidien.

Ambroise Chambertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*