La clef des Terroirs vainqueur du festival Oenovideo 2011

L’excellent film de Guillaume Bodin, la Clef des Terroirs, a été récompensé par le prix du film de l’année Oenovideo 2011. Le synopsis du film démontre la volonté de compréhension et l’intérêt porté à la biodynamie :

Nous vivons dans un monde matérialiste où rien ne peut être expliqué sans être démontré scientifiquement, ce savoir humain qui se plante royalement sur des questions essentielles de notre survie sur terre. Comment peut on encore croire que l’homme moderne a tout inventé?

Au début du XXème siècle, un philosophe: Rudolf Steiner a émis des idées sur l’avenir de l’agriculture, pour lui le système en place était voué à l’échec. L’agriculture doit être réfléchie au sein d’organismes agricoles complexes avec la présence d’animaux, de cultures diverses en totale harmonie avec la nature. Il a appelé cette méthode l’agriculture biodynamique.

Lorsque les élèves de Steiner lui demandaient pourquoi personne ne mettait en place ses préceptes, il se contentait de répondre: « Si on veut asservir un peuple, il faut lui donner mal à boire et mal à manger, c’est comme ça qu’on le domine car on perd le sacré qu’il y a dans la nourriture ». Une notion bien difficile à comprendre à l’heure du fast food et de la bouffe insipide.

Une histoire politique au nom du profit qui ne peut être la seule faute des agriculteurs. C’est un système d’accompagnement, de formation qui a créé des générations d’agriculteurs chimistes, de super-tractoristes qui ne savent même pas à quoi ressemble le sol. Nous ne sommes plus en face de « paysans » au sens noble, d’amoureux de leur campagne, de la nature, du sauvage…

Plus personne n’est capable d’expliquer le vrai rôle de la vache, ce bovin domestiqué par les Egyptiens pour ramener de l’équilibre dans le terroir sur lequel elle vit. Pourquoi la nature a gardé au fil des siècles cet animal ayant l’un des tubes digestifs les plus développés de toutes les espèces confondues alors que c’est également l’un des moins performants?

Tout une série de questions qui mène naturellement à adhérer à la vision de Steiner, ce visionnaire en son temps, considéré comme fou (ou dangereux) par les uns, adoré par les autres.

Le monde du vin a rapidement compris l’enjeu de cette agriculture, la perte de la notion de terroir s’est fait ressentir plus tôt que dans les autres productions. Les vignerons sont des personnes très pointilleuses pour l’élaboration de leurs vins, dans les vignes comme à la cave, un métier où chaque détail a son importance. La biodynamie s’est énormément développée grâce à la précision de ces personnages charismatiques, intelligents qui vous scotchent littéralement lorsqu’ils transmettent leur savoir.

Ce documentaire, La Clef des Terroirs, tente d’expliquer la biodynamie au travers du monde du vin.

Mais le plus épatant réside dans le fait que Guillaume n’est pas un professionnel de la vidéo avant d’entamer ce projet. A force de patience et de persévérance (et en engloutissant toutes ses économies ), il est arrivé à proposer un film d’une qualité exceptionnelle.

Bravo l’artiste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*