L'ODG Gevrey-Chambertin se rebelle…..et quelques réflexions sur le métier de dégustateur…

Après les polémiques de Primeurs 2010 et son lot de jalousie pour la primauté de la dégustation (voir notre article d’hier), une information pertinente mais rend heureux et ramène un peu de la logique dans le métier de dégustateur (je préfère à critique de vins….). L’ODG de Gevrey Chambertin ne souhaite pas faire déguster les vins en primeurs, mais plutôt lors de leur mise sur le marché, c’est à dire environ après son élevage. Arguent d’un boisé plus fondu, les élus ne souhaite plus faire partie de la farandole des primeurs. Cela est très bien et une sage décision. Mais n’utilisons pas la volonté de proposer des tanins fondus et un joli boisé pour arrêter les vins en primeurs. Il est aussi important de dire que le métier des dégustateurs est de se rendre sur place, d’organiser des dégustations et à l’issue de ces dernières de rencontrer les propriétaires.

Pour notre revue, c’est ce que nous faisons. Bien sûr nous avons le concours logistique des interprofessions. En Avril nous allons déguster les Meursault 1er Cru 2008 et 2009. Nous ne souhaitons pas déguster les 2010, ce serait aberrants.

Certes nous participons aux dégustations primeurs 2010 à Bordeaux, mais nous y allons pour nous rendre compte du millésime, pas pour faire un reportage de fond sur les différents vins. Nous le ferons plus tard……

Ambroise Chambertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*