Manifeste XXI – un autre journalisme est possible

Que de bonheur, hier soir, en allant chercher ma revue XXI chez mon libraire préféré. J’en avais entendu parler sur France Info et il me tardait de tenir dans les mains ce manifeste XXI. Les différents reportages avaient un air dithyrambiques et, pour une fois, ils ne se sont pas tromper ! Impossible de lâcher cet opuscule tellement il est brillant et intelligent. Du condensé de réalisme.

XXI est une revue OVNI dans la presse contemporaine. Des reportages de fond, un parution trimestrielle, un prix de 15,50 Euros et surtout AUCUNE publicité….Cela ne vous rappelle personne ??? (En toute modestie car nous n’avons pas le chance de publier à 43000 exemplaires !!!) . Et en plus, ils sont bénéficiaires, là ou la presse dite « traditionnelle » est largement déficitaire !!!

Mais de quoi parle t-il ce manifeste ? Tout simplement il fait un état des lieux de la presse d’aujourd’hui, circonscrite entre la nécessité de créer du buzz (pour attirer des lecteurs), ce que l’on appelle le « mass media » et la régie publicité et les insertions publicitaires (pour attirer du pognon). La lecture est passionnante et les auteurs, Laurent Beccaria et Patrick de Saint Exupéry, font preuve de beaucoup de lucidité et nous emmènent dans l’histoire de la presse à travers le monde et prouvent, par la logique, qu’il est possible de proposer une autre presse.

Mais le plus intéressant est la conclusion du manifeste qui arbore un titre plein de promesses : Refonder la presse. Je ne résiste pas à vous en donner les lignes d’introduction :

« Ce dont les médias ont besoin actuellement, c’est de chair. Pour que les médias reviennent à la vie, ils n’ont pas d’autre choix que de redevenir des êtes vivants » explique le philosophe  japonais Uchida Tatsuru. On ne saurait mieux dire. 

La presse a besoin d’accomplir une révolution copernicienne

– Elle est financée par la publicité ? Elle peut l’être pas ses lecteurs.

– Elle s’est construite en « mass media » ? Sur écran ou sur papier, elle doit recréer sa valeur.

– Elle se vit comme un « quatrième pouvoir » ? Parler aux lecteurs, c’est se place à côté, à « l’extérieur du jeu » des pouvoirs.

Un document indispensable pour tout amoureux du journalisme et de la presse. Filez vite chez votre marchand de journaux !!!!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*