Michelin, The Wine Advocate et le Singapore Tourism Board s’associent pour lancer un guide Michelin Singapour.

Michelin, The Wine Advocate et le Singapore Tourism Board s’associent pour lancer un guide Michelin Singapour.

C’est une nouvelle phase de son développement international que vient de franchir le célèbre guide rouge. Le « Michelin » va s’associer avec le site du Wine Advocate, créé par Robert Parker, le célèbre et influent critique américain, pour éditer un guide Michelin Singapour en 2016.Ce duo sera complété par le Singapore Tourism Board, l’office de tourisme national de Singapour.

Le présent guide sera édité en langue anglaise et chinoise, faisant de ce dernier le premier guide bilingue. « Singapour est le pays d’Asie où la scène culinaire est la plus dynamique et la plus évolutive de toute l’Asie » affirme Michael Ellis, le directeur du développement international du guide rouge. On veut bien le croire, lui qui vient sûrement de décrocher le gros lot en terme de subventions.

Notons également, que le site du célèbre critique américain a vendu son nom à des investisseurs singapourien, pour quelques 15 millions de dollars (non confirmé). Ces mêmes investisseurs qui sont également importateur de vins, ce qui posa à l’époque, de nombreuses questions quant à l’indépendance future du média. Il faut désormais rentabiliser l’investissement et faire parler de soi, à une époque où les ventes semblent s’amoindrir et l’omnipotence du critique diminuer de jour en jour.

Encore une fois, le développement international de guides sponsorisés ou franchisés (Michelin et Gault&Millau) semble être retenu comme le moyen de contrer les baisses des ventes dans l’hexagone. Mais vendre son âme au diable est-il réellement une bonne stratégie ? Wait and see.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*