Première synthèse des Primeurs 2011

En ce beau Dimanche ensoleillé où le fond de l’air reste frais et annonce une semaine beaucoup plus fraiche que la précédente (tant mieux pour les vignes), il est temps de faire un petit point sur les Primeurs 2011

Après un tour parmi les grands du Médoc, cette journée était destinée à la Rive Droite.

Ce que l’on peut affirmer dès ce soir, c’est que le millésime n’a pas de trame identifiable. Une vraie hétérogénéité qui devra laisser les amateurs faire un tri important pour acheter le meilleur (d’où l’importance des critiques cette année). Nous avons dégustés beaucoup (trop) de vin présentant des extractions et des tanins beaucoup trop secs, asséchants et verts. Les vignerons qui ont privilégiés des extractions longues auront sûrement eu tort (ce qui est facile à dire après coup). Mais il est vrai que de trop nombreux vins ne sont pas au niveau de leur AOC. Nous ne comptons plus les vins éliminés lors des dégustations du Cercle Rive Droite.

Par contre certains vins de Pomerol sont très agréables voire superbes. Nous avons dégusté l’ensemble de la gamme de Denis Durantou et trouvé d’excellents rapport qualité/prix de tout Bordeaux. Si l’on prend les vins « d’entrée de gamme », ils présentent une gourmandise, un croquant et un superbe velouté. Des tanins parfaitement enveloppés et magnifique.

Soyez attentif à ces vins, c’est vraiment le meilleur conseil que je peux vous donner pour acheter malin en 2011.

En attendant la mise sur le marché, vous pourrez vous faire une idée avec les notes de dégustation dans le prochain numéro d’Anthocyanes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*