Saint Valentin

La Saint Valentin est sûrement à la base une belle histoire et une volonté de fédérer sur une journée l’amour des uns pour les autres. Avec l’arrivée du marketing de mauvais aloi, la Saint Valentin est devenu le rendez-vous incontournable, hype (mot anglais signifiant très très à la mode) et, je dois le concéder, un peu bo-bo parisien. Cette fête au demeurant sublime, devient l’occasion de rivaliser de dépenses pour prouver son amour à sa belle ou à son homme. Il est indispensable de réserver dans un restaurant en évidence aux yeux de la bonne société urbaine. Il est nécessaire d’acheter des roses ou des fleurs, des cadeaux, de la lingerie voire des sex-toys (nouvel objet pour cadres branchés frustrés de ne jouïr de la vie que devant les performances physiques des acteurs de la chaîne Playboy…). Bref, la Saint Valentin est devenu l’étalage du bien pensant, du merveilleux par l’exceptionnel, de l’amour éphémère. Fêter la St Valetin à une date donnée, c’est aussi accepter de réduire l’amour de notre bien-aimé(e) à une journée, voire à une soirée. Le désir est plus vécu dans la préparation plutôt que dans le moment. Le peur de l’instant présent et du vécu du moment ?.

Et si nous n’acceptions pas cela. Si nous ne réduisions pas la Saint Valentin à une journée mais à toute la vie ? Comment ? C’est assez simple au fond, en partageant, en échangeant, en regardant l’être aimé(e) avec un regard nouveau chaque jour….

L’amour n’est pas temporel, il est universel. Si vous aimez réellement l’autre, prouvez lui tous les jours ! La satisfaction est d’autant plus grande.

Alors, le week end prochain, en dehors des codes festifs que nous impose la société, ouvrez une bonne bouteille de vin, achetez quelques plats sympathiques et faites-vous un petit diner en amoureux. Non prévu, instinctif, beau, réel. C’est cela l’amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*