Tour de France et Vignerons de l’Aude : l’accord

Tour de France et Vignerons de l’Aude : l’accord

1200x630_315520_le-tour-de-france-2016-passera-eLa réunion avait lieu à Narbonne, en terre audoise, comme pour défier les institutions parisiennes. Il n’était pas question pour Frédéric Rouanet (Président des Vignerons de l’Aude) de « monter à la capitale » pour parler de ce problème. C’est donc Christian Prudhomme, flanqué du syndicaliste Jérôme Despey (pour rappel secrétaire général adjoint de la FNSEA et accessoirement vigneron à Saint-Geniès-de-Mourgues dans l’Hérault) qui se sont déplacés pour converser en tête-à-tête avec le président des Vignerons de l’Aude. Le thème était le bloquage ou non du Tour de France 2016. En cause, la présence sur le Tour de France, mais uniquement en dehors des étapes françaises pour cause de Loi Evin, d’un vin chilien appartenant au groupe ConoSur qui avait mis le feu aux poudres et les réseaux sociaux en émoi.

« Nous ne bloquerons pas le Tour de France car Christian Prudhomme a apporté des réponses à nos interrogations » affirme Frédéric Rouanet à Anthocyanes. En guise de main tendue pour apaiser les tensions, Christian Prudhomme a proposé la création d’un Pavillon des vins français présent sur chaque étape du Tour de France en plus du Pavillon des produits régionaux. Bref, une montagne qui accouche, par un tour de passe-passe politique, d’une souris…

Notons toutefois, que le Tour de France affirme avoir mis en place un appel d’offres auquel aucun vin français n’a répondu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*