1ère édition de la dégustation Rouge Provence

Un élan de solidarité

1ère édition de la dégustation Rouge Provence
1ère édition de la dégustation Rouge Provence

2016 s’imprime déjà dans les mémoires des vignerons comme un millésime où de nombreuses régions ont été frappées par les dégâts des gels printaniers ou des orages de grêle dévastateurs. Après le coup de froid ou de grêle dans la Loire et en Bourgogne au mois d’avril, la liste des vignobles touchés s’est allongée tout au long du mois de mai: Chablis, Saint-Bris-le-Vineux,Cognac, Chiroubles, Morgon, Fleurie…

C’est dans ce contexte pourtant morose qu’a eu lieu le 26 mai une fête sur les terres du Château Malherbe près de Bormes-les-Mimosas en appellation en Côtes de Provence pour célébrer un cas exemplaire de solidarité entre vignerons pour faire face à de telles dévastations.

Il s’agit de l’association Rouge Provence qui regroupe des membres de six appellations ou IGP provençales pour valoriser les vins issus de « la plus ancienne région viticole de France, des terroirs et des vignerons capables d’élaborer de grands vins rouges. » Selon Peter Fischer du Château Revelette, le but est de faire connaître la viticulture provençale qui ne se limite pas aux rosés qui ont tant le vent en poupe et de donner « une crédibilité à nos vins de Provence et de tirer l’image vers le haut. »

Cette association de « vignerons solidaires, » fondée formellement en 2014, a trouvé sa dynamique dans la foulée d’un violent orage de grêle qui a totalement dévasté le 1er juillet 2012 les vignes de Raimond de Villeneuve du Château de Roquefort. Impulsés par un élan de solidarité, de nombreux vignerons de Provence et du sud de la vallée du Rhône ont donné chacun une partie de leur récolte à de Villeneuve pour qu’il puisse faire du vin – une cuvée nommée Grêle 2012 – et sauver son exploitation.

Trente-six domaines donateurs en tout ont participé à cet acte de générosité. « Cette solidarité qui nous a semblé évidente, » explique Jean-Christophe Comor du Domaine des Terres Promises en Coteaux Varois. « Nous voulons en faire un exemple mais aussi un espoir, pour que de telles initiatives puissent se reproduire. » Aujourd’hui, les 30 membres de Rouge Provence produisent ensemble une cuvée Plaisir Solidaire, un « vin pluriel » issu des raisins de chaque domaine et dont la vente alimente « un fonds de solidarité destiné à aider un vigneron victime d’un aléa climatique majeur et imprévisible. » Un modèle qui peut servir d’inspiration ailleurs en cette année « crève-cœur » au climat si chaotique.

Eric Riewer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*