Une année en Bourgogne : le film

Le samedi soir est habituellement dévolu à la famille. Mais ce samedi, après une journée off en France, j’ai décidé de regarder la projection privée (Internet quel merveilleux outil !) d’un superbe film : A Year in Burgundy.

David Kennard, le réalisateur et producteur, est connu et reconnu pour la qualité de son travail notamment à travers de nombreux documentaires pour lesquels il a reçu quelques récompenses. Autant l’annoncer dès le début, ce film-documentaire est dans la même lignée que les autres, c’est-à-dire aussi qualitatif.

Présent en Bourgogne lors du terrible et complexe millésime 2011, il a réussi à nous faire vivre les vendanges de l’intérieur et notamment les orages de grêle qui se sont abattus sur la Côte de Beaune. Totalement accroché à notre siège (en l’occurrence à mon iPad !), j’ai revécu ces moments difficiles pour les vignerons avec une réelle intensité. Car c’est avec brio et une grande intelligence que David Kennard a abordé le tournage. Sa volonté était de laisser le spectateur découvrir petit à petit, les vignerons bourguignons dans ce qu’ils ont de plus noble : la vérité du cœur. En partageant leur vie, leurs moments de doute, leurs passions et leurs croyances, il ne donne pas de leçons mais laisse s’exprimer la diversité de la Bourgogne que nous aimons tant. Loin, très loin, du superfétatoire et totalement hypocrite Mondovino, nous sommes ici avec un réalisateur de génie qui respecte ses « acteurs » et souhaite comprendre, sans juger.

A ses côtés, Martine Saunier, productrice et importatrice de vins, lui a permis d’entrer dans le monde très fermé des grands domaines ; Bruno Clavelier, Arnaud Mortet, Christophe Perrot-Minot ou la très joviale et très philosophe Lalou Bize-Leroy. Mais également des domaines moins connus mais tout aussi qualitatifs comme Dominique Cournin et Domaine Gay et fils. En partageant leur vie, leur vision familiale de la Bourgogne, leurs doutes et leurs espérances, nous pouvons mieux appréhender la complexité du métier de vigneron. Ces femmes et hommes, seuls face à la nature qu’ils vénèrent, mènent une vie exaltante, pleine de rebondissements et de satisfactions.

A Year in Burgundy ne met pas en avant les vins spéculatifs, chers ou surfaits. Il souhaite donner aux consommateurs l’envie de découvrir, par eux-mêmes, les grands vins de France en général et de Bourgogne en particulier. A ce titre, c ‘est un des films les plus intéressants de cette année voire de la décennie.

Pour le plus grand plaisir des amateurs de vin, le film est sorti le 5 Novembre en VOD, notamment sur la plateforme iTunes avec de nombreux sous-titrage. Un must à ne manquer sous aucun prétexte.

Pour louer le film sur le plateforme iTunes, c’est ici :  https://itunes.apple.com/fr/movie/une-annee-en-bourgogne/id716524088

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*