Vin de la semaine : Filia de Grand Mayne

Vin de la semaine : Filia de Grand Mayne

Sans conteste aucun, Château Grand Mayne est une propriété majeure de Saint-Émilion. La famille Nony, aux commandes depuis 1934, veille jalousement à la préservation des terroirs et du bel ensemble architectural qui la compose. Sa façade du XVIe siècle demeure l’un des joyaux de l’appellation où les châteaux sont souvent, très souvent, de belles chartreuses girondines.

Aujourd’hui, c’est Jean-Antoine Nony qui préside les destinées de la propriété (son frère Damien, notaire de son état, étant copropriétaire, mais non impliqué dans la gestion quotidienne). Depuis peu, il s’est entouré de Louis Mitjavile tout en conservant les conseils de Michel Rolland dans une vision pleine et entière de ce qu’il souhaite pour ce cru.

Nous aurons l’occasion de publier un article sur une verticale des plus intéressantes, mais pour l’heure, c’est vers Filia, qui signifie fille en latin, que notre cœur se tourne. Un juste lien de parenté entre cette cuvée issue des jeunes vignes et le grand vin.

Premier millésime, 2008, pour un vin tout en rondeur, en justesse, en fruit aussi. Un 2012 assemblé à 81% de merlot, 13% de cabernet franc et 6% de cabernet-sauvignon. Un juste équilibre entre des tanins structurants dus au cabernet franc et la rondeur du merlot. Et pour 18 euros dans les caves, c’est une belle bouteille pour le rôti du dimanche…

Château Grand Mayne – Filia de – Saint-Émilion Grand Cru – 2012

Très beau nez de fruits noirs, d’épices et de gourmandise. Rond, bien équilibré, épicé avec une jolie suavité et une fin sur la gourmandise. Les tanins sont structurants, mais agréables. – 15/20.

Comments are closed.