2018 par Aubert de Villaine, cogérant du Domaine de la Romanée-Conti

2018 par Aubert de Villaine, cogérant du Domaine de la Romanée-Conti

De l’avis général, le millésime 2018 en Bourgogne sera grand. Grand par sa qualité, et grand par le volume ramassé, surtout dans la Côte de Beaune où la quantité de raisins sur les pieds a parfois été largement supérieure aux limites autorisées imposant à certains de laisser les grappes sur pieds ou de les faire tomber au sol.

« C’est un millésime en montagne russe » explique Aubert de Villaine, le cogérant du célèbre Domaine de la Romanée-Conti. « Nous avons eu un printemps chaud et beau avec un démarrage de végétation rapide, puis pluvieux. Nous étions à la course contre le mildiou ».

Pour spécifier cette lutte de tous les instants, Aubert de Villaine a demandé l’arrêt de l’ébourgeonnage pour relever les sarments afin d’endiguer l’humidité stagnante en plein coeur de la plante. « La vigne est devenue folle à cause de la chaleur et de l’humidité » constate-t-il.

Au domaine, nous avons perdu 20% à cause du mildiou

Mais le point de lutte pour ce millésime 2018 est, comme dans tous les vignobles, la lutte contre le mildiou. « Vosne a été plus touché que d’autres villages alors que la Côte de Beaune a été épargnée. Au domaine, nous avons perdu 20% à cause du mildiou et nous avons trié les raisins lors des vendanges avec beaucoup d’attention » ajoute-t-il.

« A côté de cela, la saison a été favorable avec des pluies aux moments opportuns notamment pendant les périodes de canicule ».
« Dans la Côte de Beaune notamment, nous ne pensions pas trouver des baies avec autant de jus. D’ailleurs, les Grands Crus rouges sont à 30-35 hl/ha, les blancs sont plus élevés ».

J’ai l’impression que les rouges et les blancs vont être extraordinaires

Et en terme de qualité ? « J’ai l’impression que les rouges et les blancs vont être extraordinaires. Ils possèdent les caractéristiques de 2015 et de 2003 sans avoir le côté confituré de 2003 ».

Un beau millésime en perspective où, plus que jamais, l’art de la vinification devra laisser s’exprimer le terroir et le raisin dans sa plus simple expression. Un beau challenge pour cette région !

Comments are closed.