Domaine Digioa-Royer ou l’art d’être discret en Bourgogne.

mm

Cet article fut publié dans la revue papier Anthocyanes, en 2013, bien avant que le domaine ne soit mis en avant par Neal Martin du Wine Advocate (Robert Parker). 

Si la Bourgogne est aussi fascinante, ce n’est pas uniquement du fait de la diversité de ses terroirs et de ses climats. Dans ce petit monde totalement dédié à la vigne, les gens de la base, les oubliés, les sans-grades, ont aussi les capacités . . .

Désolé, cet article est réservé aux abonnés. Pour vous abonner, c'est ici.

Si vous êtes abonné, vous pouvez vous connecter en cliquant ici.

L'abonnement annuel comprend :

  • Accès illimité aux articles réservés
  • Accès à la base de données (+ de 10 000 vins)
  • Accès aux dégustations spécifiques
  • Accès à l'ensemble des archives

---

Sorry, this content is for subscribers only. To subscribe, it's here and to sign-in, it's here.

The annual subscription includes:

Unlimited access to reserved articles
Access to the database (more than 10,000 wines) (from January 2017)
Access to specific tastings
Access to all archives

Total
0
Shares
Article précédent

L’Iran bannit le terme vin, entre autres.

Prochain article

Vin de la semaine – Domaine Gauby – Les Calcinaires – Côtes Catalanes – 2014

Articles reliés