Bordeaux 2015 en bouteilles

Bordeaux 2015 en bouteilles

Premier millésime de belle qualité après le difficile quatuor 2011-2014, 2015 porte en lui toutes les espérances qualitatives, et donc mercantiles, d’une région bordelaise bien mal menée.

Même si les millésimes comme 2011, 2012 et 2014 seront, sans aucun doute, remis sur le devant de la scène dans les années qui arrivent, 2015 cumule de nombreux avantages. Une qualité d’ensemble, de la quantité et des vins prêts à être bus assez rapidement.

Il n’en fallait pas plus pour que la critique s’empare de ce millésime pour en faire le plus «  bankable  » depuis 2010. Un optimisme que la place de Bordeaux s’est empressée de relayer, tant il était nécessaire pour certains de renflouer les caisses.
Nous étions plus réservés, lors de nos dégustations primeurs, sur ce millésime. Certes, c’est un très beau millésime, mais ses singularités fortes (des acidités très basses, des merlots qui se prennent pour des cabernets et des cabernets pour des merlots ou encore des terroirs qui marquent particulièrement les vins) imposaient, à notre avis, de réaliser des élevages sages, dans le respect de la singularité du millésime.

Garder la tension, les acidités basses synonymes de fraicheur et les marqueurs du terroir comme la verticalité marquée de certains saint-émilion sur des terroirs calcaires était un gage de réussite. La plupart des crus ont satisfait à cette contrainte.
Mais, comme toujours, certains ont voulu, avec la densité et la matière présente, aller trop loin. Même si les dégustations primeurs ont laissé entendre que les vins possédaient la rondeur nécessaire, il n’en reste pas moins vrai que les acidités basses ont tendance à laisser surgir les tanins grossiers des barriques dès lors que les élevages ou que le pourcentage de bois neuf sont trop appuyés. Il en résulte des vins qui sèchent en finale avec des tanins manquant de classe. Ce n’est certes pas une majorité, mais en quantité suffisante pour être souligné. Le temps devrait arrondir l’ensemble, même si nous restons persuadés qu’il ne fera que souligner les problèmes.
2015 est aussi une année de vigneron. Une prime qualitative importante est donnée aux vignerons, ou oenologues/consultants, ayant ramassé tôt. Comme en 2016 d’ailleurs. En gardant la fraicheur et en évitant la surmaturité, les vins gagnent en précision, en toucher de bouche et surtout en dimension verticale, le marqueur d’un grand vin. Ils apportent ainsi aux vins de Bordeaux ce supplément d’âme que des années de surmaturité avaient malheureusement gommé.

Dans l’ensemble, 2015 tient ses promesses. Des vins frais, fruités, très épicés quelques mois après leurs mises en bouteilles mais qui, pour les meilleurs d’entre eux, conservent cette élégance et cette rectitude qui sont désormais l’apanage des vins de Bordeaux après des années de densité et de boisé outranciers. L’ère des vins californiens à Bordeaux est, heureusement, dévolue.

L’intérêt de 2015, outre le fait que c’est un très bon millésime, réside dans la pléthore de superbes rapports qualité/prix. L’ensemble de la région de Bordeaux a réalisé des vins magnifiques. C’est un encouragement pour les nombreux vignerons inconnus et la multitude de beaux vins dont Bordeaux regorge. Nous ne pouvons que vous inviter à vous tourner vers ces vins fabuleux qui, grâce à un beau millésime, conjuguent garde moyenne et plaisir dans leur jeunesse. Tout ce qui peut couper le cou à un Bordeaux bashing désormais révolu !

Désolé, cet contenu est réservé aux abonnés. Pour vous abonner, c'est ici.

L'abonnement annuel comprend :

  • Accès illimité aux articles réservés
  • Accès à la base de données (+ de 10 000 vins) (à partir de Janvier 2017)
  • Accès aux dégustations spécifiques
  • Accès à l'ensemble des archives

Ou connectez-vous avec le formulaire ci-dessous :

----

Sorry, this content is for subscribers only. To subscribe, it's here.

The annual subscription includes:

Unlimited access to reserved articles
Access to the database (more than 10,000 wines) (from January 2017)
Access to specific tastings
Access to all archives

Or log in with the form below:

	
	

 

Comments are closed.