Champagne Henri Giraud lance son Coteaux champenois ‘triple zéro’

Depuis le lancement, en 2017, de la cuvée Esprit, la Maison de champagne Henri Giraud connait un succès d’estime auprès des consommateurs et des clients avec ce concept.
Fort de ce constat, Claude Giraud, le propriétaire, nous explique « je vais commencer à commercialiser notre Coteaux champenois (un vin rouge, en l’occurrence) issu de nos vignes en propre. Cette année, dans le marché des vins clairs, j’ai appris qu’est apparu un marché des vins clairs triple 0. C’est triple 0 car c’est 0 pesticide, 0 insecticide et 0 herbicide. Nous avons décidé de lancer notre Coteaux champenois en Triple 0 ou Triple Zéro ».
Triple Zéro, certes, mais quid de la certification ? « Aucun des produits interdits dans la liste des 250 molécules de la DGCCRF n’a été détecté », affirme Claude Giraud. « Un vin peut être propre sans forcément être en culture biologique », assène-t-il. Une assertion vérifiable grâce à un QR Code présent sur la bouteille et au logo R000 signifiant que le vin ne contient aucune des molécules référencées par la DGCCRF.

Et pourquoi un Coteaux champenois rouge ?
« Si nous mettons un Coteaux champenois rouge à la vente, nous souhaitons qu’il raconte la Champagne. Mais arriver à faire un rouge représentatif des terroirs, ce n’est pas facile en Champagne ». Dès lors, le champenois s’est appliqué un cahier des charges sévère, une « rigueur importante à la vigne et un choix de vendange le plus adapté possible. En Champagne, on raisonne sucre/acide et on ne regarde pas les tanins. Or quand on l’intègre, cette courbe de tanins coupe la ligne sucre/acide en deux endroits, ce qui nous permet d’obtenir une fenêtre de ramassage. De ce fait, on choisit les grappes à la vigne et on fait un peu de vendanges entières, entre 20 % et 30 % » (sauf en 2018 où, pour la première fois, Claude Giraud utilisa 100 % de vendanges entières – NDLR).

Deux-mille (2 000) bouteilles de Coteaux champenois Aÿ Rouge Grand Cru, Cuvée des Terres Froides, ont été produites. Le prix public est fixé à 160,00 euros TTC.

Explication en vidéo de Claude Giraud :

Les commentaires sont fermés.