boisson_vadot

Domaine Boisson-Vadot, c’est terminé. Place à Pierre et Anne Boisson.

Fort heureusement inconnu de la plupart des spéculateurs patentés, le Domaine Boisson-Vadot, est particulièrement apprécié des amateurs esthètes. C’est une adresse que l’on se communique entre gens bien informés.

A l’aveugle, c’est un peu comme Coche-Dury. D’ailleurs, Pierre Boisson, le fils, est très ami avec Raphaël Coche, le fils de Jean-François Coche. Le Domaine Boisson-Vadot a acquis ces dernières années une notoriété importante et un succès d’estime largement mérité. Pour ma part, je connais le domaine depuis le tout début des années 2000, à une époque, pourtant pas si éloignée, où il était parfois complexe de gagner sa vie avec la viticulture bourguignonne.

Au Domaine Boisson-Vadot (le nom provient de la réunification des vignes de Bernard Boisson et de son épouse, née Vadot), il y a Bernard, donc, le patriarche, puis Pierre, le fils, et Anne, la fille.

Depuis l’arrivée des enfants au domaine, la rigueur s’est accrue. Les vins n’ont jamais étaient aussi bons et purs. Pierre et Anne sont très exigeants quant à la qualité de la viticulture, la précision de la date de vendange, les vinifications et surtout les élevages. La nouvelle génération apporte un souffle nouveau tout en respectant l’oeuvre accomplie par le père.

Aussi, quand Bernard Boisson décide de prendre sa retraite après la récolte de 2016, c’est tout naturellement que les enfants entendent voguer de leurs propres ailes. À partir du millésime 2017, c’est Pierre et Anne qui exploitent avec leurs visions les vignes familiales. De facto, les bouteilles de vins arrivant sur le marché seront désormais distribuées avec une nouvelle étiquette : Pierre Boisson ou Anne Boisson selon les crus (sauf pour les Chevalières 2016 encore sous le nom de Boisson-Vadot).

La répartition des vignes est désormais actée. Pierre reprend les vignes de la parcelle « Grands Charrons » et Anne reprend « Les Chevalières » pour ne parler que des meilleurs endroits. Pour plus de simplification, les vins seront désormais vendus via une entité de commercialisation commune, Boisson Frère et Soeur.

Au revoir donc Domaine Boisson-Vadot et bienvenue aux Domaines Pierre Boisson et Anne Boisson.

Bon vent à eux et bonne retraite à M. et Mme Boisson !

Les commentaires sont fermés.