Du vin dans la littérature

A l’heure de la Loi Evin et du désastre du Binge Drinking chez les adolescents, il est de bon ton de lire ce poème zen chinois

Ce n’est pas le vin qui enivre, c’est l’homme qui s’enivre

Ambroise Chambertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.