Echos de Vinexpo

mm

Après quelques “allez et retour” dans les travées de Vinexpo, je m’aperçois que le monde est loin d’être au rendez-vous comme il y a deux ans. Peu de monde, quelques mines grisâtres et des controverses sur les prix de primeurs 2010 qui font peur à tout le monde.

Un courtier me disait hier, que l’année dernière à la même époque, 90% des vins étaient confirmés en achat direct. Cette année, seulement 70%. Et les américains n’en finissent plus de tirer une tronche de 10 mètres de long. En même temps, ils ont raison, les grands crus de Bordeaux deviennent inabordables….

Ambroise Chambertin

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article précédent

Echos de Vinexpo

Prochain article

Echos de Vinexpo : des salons off et de Renaissance des Appellations…

Articles reliés