Elements des Carmes Haut-Brion, l’amour du détail

elements_carmes

« Pour faire un grand vin, il faut s’attacher aux détails » aime à dire Guillaume Pouthier, le talentueux directeur général du Château Les Carmes Haut-Brion. Une art de la précision qu’il met en œuvre au sein de ce domaine qui réalise des vins identitaires, singuliers et très proches de leur terroir.

En effet, depuis 10 ans, il dirige ce cru et n’a de cesse de produire « des vins de lieux ». Pour cela, il faut « le vouloir et le pouvoir », insiste le directeur. « Le propriétaire, Patrice Pichet, nous permet de réaliser cette démarche. » Rien de plus logique dès lors que l’attention aux détails soit une marque commune pour celui qui n’aime rien moins qu’apporter de nouveaux concepts : « nous voulons à chaque fois porter un projet qui ait du sens et qui nous ressemble. Il y a 4 ans, nous avons souhaité que cette démarche devienne un projet pour le partager avec des gens qui travaillent sur cette notion de détail. Nous avons contacté des artisans d’art pour nous accompagner sur un projet qui deviendrait un objet ».

Et quel objet ! Après avoir remis au gout du jour la bouteille de format « marie-jeanne » (2,25 litres), le Château Les Carmes Haut-Brion propose aujourd’hui un écrin en chêne massif en édition limitée, fruit de près de quatre ans de réflexion et d’une année de conception et s’inspirant du chai dessiné par Philippe Starck et Luc Arsène-Henry, sans être une homothétie du fameux cuvier.

Son nom : ELEMENTS

Demandant plus d’un millier d’heures de travail, cet écrin magnifique est réalisé à partir de feuilles de chêne massif compressées de 2 millimètres. Un travail que seule la société Lécuiller à La Rochelle était capable de mener à bien. Supervisée par Créabois à Beychac-et-Caillau, la réalisation est d’une minutie extrême et laisse entrevoir toute l’attention aux détails des objets d’art. Le logo gravé à la main demande près de 7 heures de travail ! Un travail d’orfèvre, de patience et de minutie pour une intelligence de la main, à l’image de l’élaboration d’un grand vin de lieu.

Trois écrins ont été pensés pour abriter des bouteilles provenant de l’oenothèque du château et scellées avec une cire spéciale. L’intérieur, d’un design épuré où les bouteilles reposent sur un verre spécifique et identique à l’écrin de la marie-jeanne, s’attache aux plus minces détails comme cette courbe faisant le tour du contenant et offrant à peine 1 millimètre de décalage, une prouesse artisanale.

ELEMENTS sera proposé en trois versions dont chaque œuvre est numérotée :

  • Elements II contiendra deux doubles magnums des millésimes 2018 et 2019 et a été produit à seulement 250 exemplaires.
  • Elements III abritera 3 magnums des millésimes 2017,2018 et 2019 et a été produit à 150 exemplaires.
  • Elements VI accueillera 6 bouteilles des millésimes 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 et a été produit à 600 exemplaires.

Chaque exemplaire sera livré dans des caisses en mousse découpées sur mesure pour le transport et accompagné d’un livret reprenant un dessin sous calque de l’écrin ainsi que des fiches détaillées des différents millésimes avec les perceptions de dégustation de Guillaume Pouthier et de Guillaume Deschepper, le directeur technique.

Les 1 000 exemplaires disponibles seront commercialisés en exclusivité par le négociant bordelais The Wine Merchant au prix unitaire de 8 000 euros TTC. Si cet objet singulier suit les pas de la marie-jeanne, autant dire que le prix devrait connaitre une hausse importante dans les mois à venir.

 

Site Footer

Sliding Sidebar

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-moi sur Twitter

© Anthocyanes 2022