Hospices_Nuits_STG

Hospices de Nuits-Saint-Georges 2020 : 60e édition

Et oui, il n’y a pas que les Hospices de Beaune ! Avec l’imbroglio de l’année dernière et les prix qui deviennent délirants, il est de bon ton de se tourner vers un autre évènement, mais au printemps celui-ci, de l’année bourguignonne. Cette année, les Hospices de Nuits-Saint-Georges (fondée en 1720), dont le principe est le même que celui de Beaune avec une vente aux enchères et une pièce du Président dédiée à une association, présentent le millésime 2020.

Selon Jean-Marc Moron, le très discret régisseur du domaine, « 2020 est un millésime précoce. Les vendanges débutèrent le 27 aout pour se terminer le 2 septembre ». Une précocité importante puisque les vins ont été entonnés en 2020 le jour du début des vendanges 2019 !

Forcément, cette précocité a engendré des raisins très murs, possédant couleur et tanins et un état sanitaire parfait. Ceci se ressent dans la dégustation avec des vins plutôt amples, bien corsetés par le bois et possédant des tanins structurants qui pourront laisser certains amateurs un peu déroutés. Mais pas d’inquiétude, la capacité de garde étant au rendez-vous, les vins devraient s’assouplir avec un peu de temps en cave.

Les Hospices de Nuits ont eu la bonne idée d’envoyer des échantillons de quatre cuvées dans des petites bouteilles en plastique Vinovae. Même si je ne suis pas très fan de ce genre de contenants (le plastique est très présent, les changements de température peuvent affecter les vins et les 20 ml proposés sont vraiment le minimum pour déguster dans des verres Zalto comme j’en ai l’habitude), je dois avouer que les vins se présentaient remarquablement.

Cette année est le 60e anniversaire de la Vente des Hospices de Nuits-Saint-Georges. Elle aura lieu le dimanche 14 mars 2021, au Château du Clos de Vougeot, et les amateurs intéressés pourront enchérir directement sur le site www.interencheres.com. La récolte 2020 a permis de proposer 114 pièces à la vente, dont 112 pièces de vins rouges et 2 pièces de vins blancs. La pièce dite de « Charité » sera cette année dédiée à l’Institut Pasteur et Erik Orsenna, qui occupe le siège de Louis Pasteur à l’Académie française, également ambassadeur de l’Institut Pasteur et du Réseau International des Instituts Pasteur, sera le parrain de cette 60e édition.

Hospices de Nuits – Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Les Didiers »- Cuvée Jacques Duret – 2020
Boisé élégant, des notes de fruits noirs bien murs et de fleurs. Ensemble dense et complexe. Très épices à l’aération. La bouche est droite, bien tendue, moyennement riche avec une finale légèrement amère. Pas le plus concentré, mais une belle expression stylistique. 90/100

Hospices de Nuits – Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Les Saint Georges »- Cuvée des Sires de Vergy – 2020
Plus réduit et plus épicé que « Les Didiers » avec un bouquet quelque peu austère qui se déroule élégamment avec des notes boisées à l’aération. Légère sensation sucrée en entrée, de la suavité, une belle tension et une densité aboutie qui s’exprime dans la sapidité avec des tanins veloutés. Bravo. – 93/100

Hospices de Nuits – Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Les Vignerondes » – Cuvée Bernarde Delesclache – 2020
Toujours un boisé présent, mais délicat, des notes de fleurs (lilas, rose, pivoine) complétées par une belle trame aromatique de fruits noirs à parfaite maturité. Bouche sur la tension, la puissance aromatique. Ça pinote beaucoup. Tanins structurants, un peu fermes, mais élégants. Un beau potentiel de garde. – 92/100

Hospices de Nuits – Nuits-Saint-Georges 1er Cru « Les Murgers » – Cuvée Guyard de Changey – 2020
Le nez le plus fermé de la série. Assez floral. Très pinot. Beau boisé. En bouche, texture charnue, sapide, de beaux tanins et une tension magnifique qui apporte fraicheur et finale aérienne. Le plus ciselé aussi. Belle bouteille. – 92+/100

Les commentaires sont fermés.