Ponzi_Vineyards

La famille Bollinger acquiert Ponzi Vineyards en Oregon

La famille Bollinger, déjà propriétaire de la Maison Bollinger en Champagne et de quatre autres domaines en France (Maison Ayala en Champagne, Maison Langlois-Chateau dans la Loire, Domaine Chanson en Bourgogne et la maison de cognac Delamain), vient d’acquérir un domaine aux États-Unis, en Oregon plus précisément : Ponzi Vineyards, sa première acquisition hors de France.

Le domaine Ponzi Vineyards, créé par Dick et Nancy Ponzi, a fait office de pionnier à la fin des années soixante en plantant du pinot noir sur les terroirs de Willamette Valley. Puis leurs filles, Anna Maria et Luisa, prirent la relève avec notamment Luisa qui obtint un diplôme de viticulture et d’oenologie à Beaune en Bourgogne et qui amena les vins vers plus de finesse et de fraicheur.

Dans cette acquisition, SJB, la holding familiale de la famille Bollinger, acquiert 14 hectares de vignes situées à Laurelwood, à proximité de Portland ainsi que les infrastructures viticoles et d’œnotourisme. La famille Ponzi reste propriétaire d’un vignoble de 40 hectares sous contrat d’approvisionnement avec les Vignobles Ponzi. Luisa Ponzi restera Directrice des Vignobles et Vinificatrice de Ponzi Vineyards alors qu’Anna Maria Ponzi assurera la transition entre la famille Ponzi et la famille Bollinger avant l’arrivée d’un nouveau président-directeur général. La distribution restera sous la responsabilité de la société Vintus qui est par ailleurs l’importateur exclusif aux États-Unis des Maisons Bollinger, Ayala, Chanson et Langlois-Chateau.

« Les États-Unis sont un marché stratégique pour les vins de Champagne haut de gamme, les vins de Bourgogne, de Sancerre et le Cognac. Nous avons donc cherché à ancrer notre groupe familial dans ce marché par l’acquisition d’un domaine réputé. Après avoir étudié plusieurs opportunités, c’est finalement avec la famille Ponzi que nous avons trouvé l’ajustement idéal. L’audace dont ils ont su faire preuve en étant parmi les premiers à planter du pinot noir en Oregon, la reconnaissance de la qualité des vins après plusieurs années d’investissements dans le vignoble et dans la winery ont motivé notre choix. Nous nous réjouissons de nous rapprocher ainsi de ce marché stratégique, de ses consommateurs qui sont parmi les premiers clients de grands vins dans le monde » affirme Étienne Bizot, président-directeur général du groupe SJB.

De son côté, Luisa Ponzi, actuelle et future directrice du vignoble et vinificatrice « se réjouit que sa famille ait saisi l’opportunité de passer le flambeau à la famille Bollinger qui va continuer à faire grandir le domaine et ses vins. Les valeurs de nos deux familles sont bien alignées car elles visent à élaborer et proposer à nos clients des vins de grande qualité. »

Les commentaires sont fermés.