WSET_chine

Le WSET est obligé de suspendre ses activités en Chine

C’est un gros coup de massue qui vient de s’abattre sur le WSET, Wine and Spirits Education Trust, cet organe de formation, bras armé de la pensée anglo-saxonne dans le monde du vin international.

L’organisme de formation vient de suspendre l’ensemble de ses activités en Chine et a demandé à ses « formateurs » (dans la quasi-totalité des cas, des formateurs indépendants ayant suivi des formations auprès du WSET) de « mettre temporairement leurs activités en attente » comme le stipule un communiqué de presse.

La Chine est une source des revenus importante pour l’organisme formateur. Et même si sur la période 2019-2020 le pays a perdu sa place de leader au profit des États-Unis et du Royaume-Uni (officiellement à cause de la pandémie), il n’en reste pas moins une portion importante comme le stipule les chiffres en hausse avec 18 206 candidats en Chine continentale (+ 20 %) auprès de 170 fournisseurs.

La raison de la suspension d’activité n’est pas encore officielle. Mais selon différentes sources, le WSET n’aurait jamais eu l’approbation du gouvernement chinois, et notamment du ministère chinois de l’Éducation, du ministère de la Culture, du ministère des Affaires publiques et des gouverneurs des différentes provinces pour diffuser et commercialiser ses formations sur les vins et les spiritueux.

Les commentaires sont fermés.