L’étiquette Mouton Rothschild pour le millésime 2019 est attribuée à …

Dans le monde du vin, et au-delà, c’est un moment attendu par les amateurs comme les collectionneurs. Pour le millésime 2019, Château Mouton Rothschild dévoile le nom de l’auteur de son étiquette qui, depuis 1945, évolue tous les ans.

L’heureux élu est Olafur Eliasson qui signe donc une œuvre exclusive, au croisement de la nature, de l’art et de la science, Solar Iris of Mouton, célèbre l’alliance du soleil et du vin.

Solar Iris of Mouton se divise en deux parties horizontales : la partie supérieure qui représente le jour avec ses teintes dorées, l’autre la nuit avec ses notes bleu foncé. Elles entourent l’oculus qui représente Château Mouton Rothschild. Autour, une série d’ellipses forment un anneau qui retrace le parcours du Soleil par rapport à la Terre, à l’endroit même où se situe le Château à Pauillac. L’arc de cercle le plus bas représente le jour le plus court de l’année et, le plus haut, le jour le plus long.

Dans la partie haute, les figures en forme de 8, appelées analemmes, représentent les positions du soleil relevées chaque jour de l’année à la même heure depuis Château Mouton Rothschild. Ce sont les mouvements de la Terre autour du Soleil et le long de son propre axe qui sont à l’origine des variations de position du soleil. Ainsi, la forme d’un analemme révèle le mouvement de la Terre et le passage du temps. Cette figure en forme de “8” évoque le symbole de l’infini : promesse d’éternité pour Mouton Rothschild 2019 ?

Selon Olafur Eliasson, « Solar Iris of Mouton est la cartographie de tous les levers et couchers de soleil au cours d’une année entière à Château Mouton Rothschild. Chaque heure du jour et de la nuit qui participe au cycle de la vigne y étant représentée, elle est en quelque sorte la signature solaire du vignoble, elle nous parle de ses conditions de croissance et de la relation intime entre le vin et son lieu d’origine. Déguster un vin, c’est entrer en contact avec un lieu, un sol, un climat, des saisons, une lumière. Le vin qui se laisse apercevoir à travers l’oculus au centre de l’étiquette porte en lui l’astre doré, la terre et le ciel : il est à la fois l’expression d’un terroir bien localisé et porte l’empreinte du cosmos. »

Olafur Eliasson perçoit le vin comme le témoignage, l’empreinte digitale du sol sur lequel les raisins ont mûri, de l’année pendant laquelle il a été réalisé, de l’influence du soleil cette année-là et de sa relation cyclique à son environnement.

Né en 1967, Olafur Eliasson a été formé à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Copenhague. Il travaille aujourd’hui à Berlin, où le studio qui porte son nom réunit une équipe pluridisciplinaire composée notamment d’architectes et d’historiens d’art. Il s’exprime aussi bien par la sculpture, la peinture, la photographie, le film ou le numérique. Accueilli dans les plus grands musées du monde, il a notamment représenté le Danemark à la Biennale de Venise en 2003. En 2016, Eliasson a créé une série d’interventions pour son exposition au Château de Versailles, utilisant des jeux de miroirs et de lumière, de brouillard et d’eau pour amplifier des sentiments d’impermanence et de transformation.

Château Mouton Rothschild 2019 label from Baron Philippe de Rothschild S.A on Vimeo.

Site Footer

Sliding Sidebar

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-moi sur Twitter

© Anthocyanes 2022