Prince_de_Conti

Livre : Le Prince de la Romanée-Conti

S’il en fallait qu’un, ce serait lui. Je parle ici des domaines iconiques, que dis-je mythiques. Tant par sa qualité exceptionnelle que par sa rareté, ce domaine porte en lui toutes les espérances de l’amateur éclairé de toucher du doigt la symphonie particulière du pinot noir en terre de Vosne-Romanée. Vous l’avez reconnu ? Forcément ! Le célèbre Domaine de la Romanée-Conti et son joyau-monopole la Romanée-Conti. Révéré dans le monde entier, tout amateur de vins, et même les moins investis dans la cause, ont entendu parler ou connaissent son acronyme : DRC.

Étrangement, il existe peu de littérature exhaustive sur ce domaine. Aussi, quand un livre lui est entièrement consacré, on saute sur l’occasion pour s’immerger au temps de la cour de Louis XV et découvrir l’homme qui donna son nom au domaine : le Prince de Conti. Né en 1717, il quitta cette terre en 1776. Cousin du roi de France Louis XV, Louis-François de Bourbon-Conti fut un mécène, protecteur d’intellectuels comme Diderot, Beaumarchais ou Rousseau, un collectionneur addictif d’oeuvres d’art et l’heureux propriétaire d’une vigne qu’il acquit le 18 juillet 1760 et dont il réserva la production à son seul usage.

C’est donc l’histoire de ce prince étonnant, resté dans la postérité grâce à une parcelle de vignes qui deviendra mythique, que Laurens Delpech, membre de l’équipe FICOFI, ce club international d’amateurs fortunés de grands vins, nous propose dans son dernier opus : Le Prince de la Romanée-Conti. Avec allant et enthousiasme, il nous fait partager ses recherches historiques, dont certaines sont inédites, conte le fabuleux destin du lieu dit « Cros des Cloux » qui deviendra, par un hasard que l’on ne s’explique pas, La Romanée avant d’être baptisé à la Révolution française, suivant les usages du temps, du nom de son dernier propriétaire : Romanée-Conti.

Mais au-delà des faits historiques, toujours réjouissants, Laurens Delpech nous immerge dans la réalité du domaine grâce à une dégustation de vieux millésimes (dont le plus ancien remonte à 1875, une mise Nicolas dont l’auteur écrit que le vin possède un nez complexe, une belle ampleur et une belle présence en bouche) couplée à une compréhension dans le détail de la viticulture grâce aux comptes-rendus de vendanges, toujours précis, élégants et bien écrits, d’Aubert de Villaine, l’actuel vinificateur et co-gérant. Bref, une revue de choses à la fois éclectique, précise, documentée, renseignée, commentée par les acteurs du domaine et surtout bien pensée, suffisamment pour nous laisser toucher du doigt cette réalité devenue mythe. Un livre qui deviendra une référence.

Le Prince de la Romanée-Conti – Laurens Delpech
Éditions Flammarion
ISBN : 978-2-0815-0688-6
Prix : 45 €
Disponible en anglais.

Librairies indépendantes :
Mollat : https://www.mollat.com/livres/2469573/laurens-delpech-le-prince-de-la-romanee-conti
Athenaeum : https://www.athenaeum.com/livre/17431890-le-prince-de-la-romanee-conti-laurens-delpech-flammarion

Les commentaires sont fermés.