michel_drappier

Michel Drappier :  deux cuvées de Fromenteau et une cuvée bio en hommage à Bernard de Clairvaux

Michel Drappier est le seul vigneron de Champagne à être neutre en émission carbone en compensant l’ensemble de ses rejets carbone, de la production jusqu’aux visiteurs qui parcourent ses caves. En début d’année, il a même reçu le prix de l’innovation de la Revue du Vin de France pour ce choix stratégique. 

Toujours à la recherche de nouveautés Michel Drappier commercialisera deux cuvées issues de fromenteau, l’ancien nom du pinot gris en Champagne. Le vigneron d’Urville a voulu remettre sur le devant de la scène ce cépage autrefois répandu dans la région auboise, avant d’être abandonné par les vignerons. clarevallis_drappier

Les deux cuvées seront issues du millésime 2015 : un Coteaux champenois, un vin tranquille, et un champagne qui sera commercialisé sous le patronyme de Trop M’en Faut, une contrepèterie de Fromenteau, astucieuse façon de détourner l’interdiction d’apposer le nom de ce cépage sur l’étiquette. 

Le vigneron aubois commercialisera également une cuvée Clarevallis, en hommage à Bernard de Clairvaux, abbé de Clairvaux, mais également bâtisseur des caves souterraines d’Urville en 1152. Cette cuvée sera certifiée AB par Ecocert, composée de 75% de pinot noir, 10% de pinot meunier, 10% de chardonnay et 5% de pinot blanc avec un dosage de 4 g/l. L’étiquette reprendra un passage de la Grande Bible de Clairvaux. 

Les commentaires sont fermés.