primeurs_bordeaux_coronavirus

Primeurs ou pas primeurs ?

L’hystérie autour du coronavirus, dit COVID-19, est telle que les informations les plus diverses circulent. L’annonce par la Revue du Vin de France du report de la semaine des primeurs a mis en émoi l’ensemble du Bordelais. Si de nombreux salons sont annulés ou reportés, de ProWein à Vinexpo Hong Kong, de la RAW Wine Fair à Londres aux Grands Jours de Bourgogne, l’Union des Grands Crus de Bordeaux a démenti l’annulation de la manifestation, pour l’instant.

A l’instar des Grands Jours de Bourgogne, qui viennent d’annuler les dégustations groupées tout en maintenant les dégustations privées et les rendez-vous individuels, voire certains « off », l’annulation des dégustations collectives de la semaine des primeurs ne signifie aucunement l’annulation totale des dégustations « marathon » que constitue l’art délicat des primeurs. Pour qui souhaite déguster le millésime, il est toujours possible d’honorer les rendez-vous individuels, indispensables aujourd’hui à une vision synoptique du millésime.

Sillonner le vignoble, écouter, observer et analyser me semble être le meilleur moyen, si ce n’est le seul, pour réaliser un travail sérieux de critique de vins. Quand d’aucuns affichent près de 2 000 vins dégustés en 3 ou 4 jours (certains à plusieurs reprises) tout en honorant les nombreuses soirées, le local que je suis, et qui met près de 4 semaines pour réaliser l’ensemble des dégustations, est toujours très impressionné par de telles performances.

A ce jour, les faits sont clairs : des réunions auront lieu la semaine prochaine pour évoquer les différentes solutions et l’Union des Grands Crus de Bordeaux prendra sa décision en toute connaissance de cause. Seule une demande express de la Préfète pourrait annuler quelques dégustations groupées sans, apparemment, mettre en danger les réunions privées.

Quoi qu’il en soit, que l’annulation soit confirmée ou pas, il sera donc toujours possible aux critiques désireux de venir à Bordeaux de déguster ce millésime 2019 qui s’annonce très intéressant. Le reste n’est que billevesée ou prospective inutile. Tout sauf du journalisme.

Les commentaires sont fermés.