Rosés 2019 : une première sélection

Convenons-en, depuis quelques années, les vins rosés, qu’ils soient de Provence ou d’ailleurs, devenaient plats et inconsistants avec des arômes très technologiques et des couleurs pâles. J’aime la formule de Michel Bettane quand il affirme que « plus les teints sont hâlés, plus les rosés sont pâles ». Longtemps, la mode a été a l’élaboration de rosés identiques, aux arômes technologiques, aux couleurs de plus en plus pâles (ressemblant parfois à des vins blancs) et aux acidités mordantes. L’amateur de vins, le vrai, n . . .

Désolé, cet article est réservé aux abonnés. Pour vous abonner, c'est ici.

L'abonnement annuel comprend :

  • Accès illimité aux articles réservés
  • Accès à la base de données (+ de 10 000 vins)
  • Accès aux dégustations spécifiques
  • Accès à l'ensemble des archives

---

Sorry, this content is for subscribers only. To subscribe, it's here.

The annual subscription includes:

Unlimited access to reserved articles
Access to the database (more than 10,000 wines) (from January 2017)
Access to specific tastings
Access to all archives