Vin de la semaine : Château Romanin – Les Baux-de-Provence rosé – 2018

En 2006, à peine le Château Montrose à Saint-Estèphe était-il aux mains des frères Bouygues, que les anciens propriétaires, Anne-Marie et Jean-Louis Charmolüe, tombèrent amoureux d’un autre domaine, joyau de la Provence viticole : Château Romanin.

Ce lieu chargé d’histoire (des écrits attestent une présence agricole dès 350 avant J.-C.), possède un superbe vignoble en biodynamie depuis 1988, autant dire un pionnier, et un terroir argilo-calcaire et caillouteux qui s’étend sur presque 250 hectares de garrigues et de massifs montagneux dont 58 hectares de vignes, 4 ha d’oliviers et 2,5 hectares d’amandiers.

Outre un vin rouge à la belle qualité et au potentiel de garde important, le domaine produit un blanc et un rosé. Pas un rosé pâle et insipide comme la Provence nous y habitue trop souvent, non, un rosé de gastronomie qui allie la fraicheur et la consistance.

franck_breau

Franck Breau, bordelais de naissance, mais provençal de coeur, talentueux directeur du domaine, est un amoureux des vins purs et droits, des vins qui s’adaptent à la gastronomie et retranscrivent à merveille le terroir du domaine.

Sincèrement pour moins de 20 euros, c’est un superbe rapport qualité/prix.

 

Château Romanin – Les Baux-de-Provence – 2018 – rosé –  
Élaboré à partir des cépages syrah, grenache, mourvèdre, cabernet-sauvignon et counoise ce rosé offre dès le premier nez de très belles notes de fraicheur, d’épices, de minéral et une pointe de fruits rouges et d’agrumes. En bouche, superbe texture charnue, une sensation juteuse, un grain fin et de très légers tanins qui apportent longueur et finale aérienne. Un rosé parfait pour les plats estivaux et qui pourra se garder jusqu’à l’hiver…s’il en reste !

18,05 € chez Les Grappes.

Les commentaires sont fermés.