baronarques

Vin de la semaine : Domaine de Baronarques, la pépite languedocienne de Château Mouton Rothschild

Pour faire écho aux mises en marché qui ont eu lieu pendant ce mois de « septembre dynamique » sur la place de Bordeaux et avant de retrouver les trois derniers domaines (Beaucastel, Opus One et Beaulieu Vineyard), intéressons-nous à un domaine peu connu de la galaxie Rothschild, branche Mouton Rothschild.

Situé près de Limoux dans l’Aude, à Saint-Polycarpe, le Domaine de Baronarques est la seule propriété française hors Bordeaux de la famille Rothschild. Il existe depuis 1650. Il était alors connu sous le nom de Domaine de Lambert. Lors de la révolution, le domaine est vendu puis est racheté, en 1875, par la famille Tisseyre qui l’agrandira et développera l’aspect viticole. C’est en 1998 que la baronne Philippine de Rothschild et ses deux fils, Philippe Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild, se portent acquéreur du domaine qui prendra le nom de Domaine de Baron’Arques. Ils seront rejoints en 2014 par leur soeur, Camille Sereys de Rothschild.

En 2003, l’appellation Limoux est validée par l’INAO et en 2009, le grand vin blanc est créé. La famille fait légèrement évoluer le nom en 2015 pour le rebaptiser : Domaine de Baronarques.

Le terroir est principalement constitué de sols argilo-calcaires avec quelques parcelles plus sableuses, graveleuses. L’encépagement est réalisé avec 70 % de cépages bordelais (merlot, cabernet-sauvignon et cabernet franc) et 30 % de cépages sudistes notamment la syrah, le malbec et le grenache. Le vin blanc est quant à lui produit uniquement avec du chardonnay.

Les vinifications sont traditionnelles : élevage en barriques pendant 12 mois (25 % en bois neuf et le reste en barriques d’un à trois vins) pour le vin rouge et 33 % de barriques neuves, 33 % de barriques d’un vin et 33 % de barriques de 2 vins pour le vin blanc.

Les vins sont le reflet de leurs terroirs et de leur climat. La puissance tannique est présente, mais bien équilibrée pour le vin rouge. Le vin blanc, malgré sa densité, garde de la fraicheur ce qui lui permet de tenir sur la longueur. Ces vins sont très clairement des vins de garde. Plusieurs années dans la cave sont nécessaires pour patiner l’ensemble et leur laisser le temps de s’assoupir un peu.

Mis en marché par la place de Bordeaux, Domaine de Baronarques connait un succès d’estime, notamment au Japon. Grâce à l’attention portée à la vinification, grâce aux mêmes préceptes que les autres domaines de la famille, le domaine s’est hissé en quelques années parmi les beaux vins de garde du Languedoc. Certes, le style est bordelais et gagnerait à être un peu plus sudiste, avec notamment une acidité plus prononcée et un boisé moins imposant, mais le travail de fond entrepris ces dernières années incite à conserver les bouteilles en cave pour laisser pleinement s’exprimer leur potentiel après 5 à 10 années de vieillissement.

 

Domaine de Baronarques – Limoux rouge – 2018
47 % de merlot, 25 % de cabernet franc, 21 % de syrah, 5 % de malbec et 2 % de cabernet-sauvignon. 25 % de barriques neuves.
Un nez dédié aux fruits noirs, très cassis et mure, avec un enveloppement épicé et boisé assez prégnant. Parfait équilibre de bouche avec des tanins structurants mais enveloppants. Structure moyenne et boisé élégant et prégnant. Un vin qui s’exprime, pour l’heure, sur la construction équilibrée de la bouche et la sapidité des tanins. 92/100

Domaine de Baronarques – Limoux blanc – 2018
100 % chardonnay. Fermentation en barriques. Fermentation malolactique conduite sur 12 % des volumes. 8 mois d’élevage en barriques de chênes français.
Avec un bouquet puissant et très floral, Domaine de Baronarques blanc 2018 exhale des notes de fleurs d’acacia, de pêche blanche, de poire et d’épices blanches. La bouche reste dense, puissante malgré les légères notes d’agrumes qui se font jour. L’ensemble est parfaitement équilibré et demande quelque temps de vieillissement (1 à 2 ans minimum) pour exprimer son plein potentiel. 91/100

Les commentaires sont fermés.