Vin de la semaine : Domaine de l’Ile à Porquerolles blanc

mm
Domaine_ile_porquerolles

Récemment racheté par le groupe Chanel, le Domaine de l’Ile à Porquerolles se situe est un roc minéral à quelques encablures de la côte et entouré par la mer bleu azur.

En 1957, l’ile est partagée entre les quatre filles Fournier. À chacune sa plaine. Si trois d’entre elles revendent progressivement leur part à l’État qui rachète leurs droits de plantation, Lélia Fournier, épouse Le Ber, se bat pour conserver ses terres et replante des vignes dans la plaine du Brégançonnet. Elle transmettra le domaine à son fils, Sébastien Le Ber, qui poursuit l’oeuvre familiale et développe ce vignoble emblématique de l’ile.

Sa force, l’ile la puise dans son terroir de schistes recouverts de quelques centimètres d’argile. Là, la vigne prend alors les contours du terroir, puise dans les anfractuosités de cette roche feuilletée sa salinité et capte dans l’air le côté iodé, un peu ciste, du vin blanc. Tout au moins est-il toujours poétique de le concevoir comme cela.

À Porquerolles, le cépage blanc, c’est le rolle que l’on connait également sous le nom de Vermentinu en Corse. C’est un cépage d’origine turque qui aime les climats chauds, secs et les terrains pauvres. Il se plait particulièrement dans l’Ile.

La reprise par le groupe Chanel apporte, inévitablement, des moyens que n’avaient pas les prédécesseurs et une précision de travail que Nicolas Audebert, le directeur, a mis en place dans les autres domaines du groupe tels que Château Canon, Premier Grand Cru Classé B à Saint-Émilion et Château Rauzan-Ségla, Deuxième Cru Classé du Médoc.

Avec de la fraicheur, du volume, une belle salinité et surtout une complexité remarquable, ce vin blanc est un condensé de tout le savoir-faire et surtout du potentiel extraordinaire de ce domaine qui pourrait réserver de bien belles surprises dans les années à venir.

Domaine de l’Ile – Porquerolles – Côtes de Provence – 2019
Agrumes, citron confit, ciste, pierre chaude pour un bouquet complexe. Admirable fraicheur d’ensemble. En bouche, bel enrobage, un toucher de bouche cristallin, frais et délicat, très précis avec une finale minérale et saline. Racé et énergique. Un très beau rapport qualité-prix. – 92/100

Château Internet – 24,90 €

Total
0
Shares
Article précédent

Beauséjour Hériters Duffau-Lagarrosse vendu

Prochain article
160_hospices_de_beaune

La vente des vins des Hospices de Beaune aura finalement lieu

Articles reliés