vignoble_reveur_deiss

Vin de la semaine : le Vignoble du Rêveur

Mathieu Deiss, qui travaille toujours au Domaine Marcel Deiss, a également repris le domaine familial maternel avec sa compagne Emmanuelle Milan, pour créer en 2013 le Vignoble du Rêveur, une propriété de 7 hectares située sur la commune de Bennwihr en Alsace.

Son objectif : réaliser ses propres expériences, élaborer des vins qui lui ressemblent, c’est-à-dire des vins à boire et à partager avec une haute ambition oenologique et une culture biodynamique. Perfectionniste, ouvert et passionné, Mathieu Deiss est un vigneron exigeant, qui à moins de 30 ans, possède un bagage déjà très fourni grâce à son père, Jean-Michel Deiss, et aux années passées à ses côtés en viticulture et en vinification.

mathieu_deiss

Ce vignoble, que ses grands-parents possédaient, il l’a pensé comme un laboratoire à ciel ouvert pour retranscrire ses idées et ses convictions. Certes, la fougue de la jeunesse doit être domptée, mais force est de constater que le savoir-faire, la précision et l’ambition sont des valeurs bien ancrées chez ce jeune vigneron.
Le domaine produit 6 cuvées différentes « pour être ouvert au monde et à tous les palais » dont 3 sont particulièrement intéressantes.

La cuvée Singulier (18 euros au domaine), un vin orange issu d’une macération carbonique de riesling et de pinot avec une vinification en foudre et un élevage d’1 an sur lies. Le vin est frais et relativement singulier pour la région. Cette cuvée donne le ton, mais n’est pas pour tous les palais tant sa fougue et son avant-gardisme pourraient rebuter bon nombre de consommateurs traditionnels des vins d’Alsace.

La cuvée Pierres Sauvages (13 euros au domaine), 100 % pinot d’Alsace sur des sols d’alluvions quaternaires, se veut une ode à la gourmandise et aux notes fruitées. Vinification en foudre et levures indigènes avant un élevage sur lies pendant 1 an.

Enfin, la cuvée Vibrations, notre vin de la semaine, est composée uniquement de riesling provenant de vignes de 50 ans d’âge sur des sols d’alluvions du Quaternaire. Vinification en foudre et levures indigènes puis élevage d’une année sur lies.

Mathieu Deiss peut être fier de son oeuvre. Le temps apportera une certaine sagesse et les vins gagneront surement en précision au fur et à mesure de la prise en main du terroir, mais il est indéniable que le niveau actuel est déjà très intéressant. D’autant qu’avec des prix relativement sages, ce domaine pourrait, dans les années à venir, faire parler de lui bien au-delà de la petite communauté des vins nature. Nous le lui souhaitons !

Vignoble du Rêveur – Vibrations – Alsace – 2017 – 16 € au domaine
Sucre : 4 g/l. Acidité totale : 7,64 g/l
Bel éclat de fruits blancs, des touches de fleurs à l’aération pour un ensemble à la fois frais et dynamique. Un riesling ni trop tendu, ni trop sucré avec une texture très agréable et une pureté cristalline et fraiche. Un vin de copains, très prometteur, charmeur et charmant. 90/100

Les commentaires sont fermés.