Dourthe

Vin de la semaine : Promesse de Dourthe, le nouveau venu de l’aventure n°1

On croit souvent que « small is beautiful », alors qu’il est, notamment dans le vin, plus difficile de réaliser un produit de qualité sur une quantité importante que sur une production minime. Aussi, les vins de négoce ou les vins de caves coopératives sont considérés comme peu intéressants au regard des vins de vignerons. Ce fut vrai longtemps, ça commence à s’amoindrir.

Grâce au travail de pionniers comme la Maison Dourthe à Bordeaux, le vin de marque connait un succès d’estime non négligeable. Comme en témoigne celui du dernier né de leur gamme. On s’en rappelle, le célèbre Dourthe n°1, cette gamme de vins blancs, puis rouges et enfin rosés, a connu le jour (avec le vin rouge) en 1988. L’objectif était de créer une gamme de vins, d’un bon rapport qualité-prix, réalisés par les oenologues maison et grâce à des contrats de partenariat avec des vignerons bordelais. En sélectionnant les meilleurs terroirs et en accompagnant les producteurs, la Maison Dourthe a réussi en quelques années à développer son vin en France et dans le monde.

Depuis septembre et s’appuyant sur ce succès, elle lance un nouveau produit : Promesse de Dourthe. Une promesse, cela engage. Alors, la maison investit depuis plusieurs années dans le respect de l’environnement. Ce nouveau vin, certifié en agriculture biologique, a été pensé dans le même esprit que Dourthe n°1, c’est-à-dire, en concluant des partenariats avec les vignerons. En l’occurrence, des vignerons issus de l’appellation Blaye Côtes de Bordeaux convertis à l’agriculture biologique, bien sûr, auprès desquels la maison de négoce réalise un vrai travail de fond. Car il s’agit ici de partenariat et non d’achat de raisins comme pourraient le faire la plupart des négoces bordelais. Résultat, un premier opus sur un millésime très porteur, 2019, qui rivalise de charme et de gourmandise dans une texture juteuse des plus intéressantes.

Comme pour Douthe n°1, il n’y aura pas de vente en grande distribution, mais uniquement via le réseau caviste CHR avec un packaging très sympa : bouteille allégée, carton kraft, bouchon DIAM recyclé, papier recyclé. Tout a été correctement pensé. 35 000 bouteilles sont mises sur le marché à 9,80 € TTC quand le n°1 de Dourthe est à 8,8 € TTC.

 

Promesse de Dourthe – Blaye Côtes de Bordeaux – 2019 – Bio
Un nez dédié au plaisir du fruit, aux notes de fruits noirs, de mure, de cassis. Texture juteuse et veloutée, bien équilibrée également pour un vin de plaisir aux beaux tanins suaves. Excellent rapport qualité-prix. 88/100

Les commentaires sont fermés.