altru_biancu

Vin de la semaine : Yves Leccia – L’Altru biancu – IGP Île de Beauté – 2018

La viticulture corse, et les vins corses pas extension, connaissent depuis quelques années, un dynamisme, une volonté, une énergie qui laissent penser que l’Île de Beauté est l’un des lieux viticoles les plus enthousiasmants et les plus intéressants aujourd’hui en France . Alliant l’expressivité et le dynamisme de certains vins du sud et le sérieux et la précision des nombreux vins septentrionaux, les vins de Corse renouent avec leurs terroirs, leurs spécificités et leurs nombreux cépages autochtones, trop souvent oubliés au profit d’une viticulture plus « continentale », plus facile, moins expressive. Les blancs s’en sortent mieux que les vins rouges même si ces dernières années, le style commence à évoluer.

Yves Leccia est un fier représentant de cette évolution et un parfait exemple de la dynamique qui règne aujourd’hui sur l’ile. Après ses études d’oenologie, il revient au domaine familial, avant de créer son propre domaine, aidé en cela pas son épouse Sandrine. À eux deux, ils développent leurs visions des multiples terroirs corses et réhabilitent des cépages anciens, comme le biancu gentile, un cépage abandonné et remis au gout du jour par Yves notamment.

Sa cuvée L’Altru Biancu, comprenez « l’autre blanc », est composée uniquement de ce cépage autochtone raison pour laquelle elle est « déclassée » en IGP Île de Beauté, le cahier des charges de l’INAO n’acceptant pas la seule utilisation de ce cépage. Longtemps, il fut confondu avec une autre variété corse, le carcajolo blanc (bariadorgia en Sardaigne) qui est cultivé notamment près de Figari. Présent uniquement en Corse (pour la France) sa surface de production s’élevait à environ 25 hectares en 2014.

La parcelle de biancu gentile est plantée au lieudit Partinelone sur sol argilo-calcaire et socle schisteux, ce qui lui donne cette tension et une légère amertume finale, signe de belle construction d’ensemble. Un élevage simple pour préserver le fruit, 6 mois sur lies fines vient clôturer un travail de vinification traditionnel.

Cette recrudescence de cépages autochtones, la prise en compte des terroirs, la vitalité d’une viticulture de haute couture et/ou biologique, sont autant de facteurs de dynamisme qui font de la Corse l’une des plus belles régions en France. Malheureusement, l’offre sur le continent est encore trop peu développée. Le tourisme suffit à absorber la production insulaire et les cavistes et autres professionnels ne s’intéressent pas assez au dynamisme corse. Espérons que cela évolue !

Yves Leccia – L’Altru biancu – IGP Île de Beauté – 2018 – Conversion agriculture biologique.
100 % biancu gentile. Oscillant entre fruits blancs, beaux agrumes et garrigue, le nez est gourmand, frais et appétant. Juteuse, bien construite, très agrumes et légèrement végétale, la bouche possède une très belle amertume finale et reste parfaitement équilibrée. Sur l’allonge tout en étant dynamique. Un pur plaisir. 90/100

Prix : 23 €, directement au domaine.

Les commentaires sont fermés.