dominique_belluard

Dominique Belluard s’en est allé

Dominique Belluard était un homme généreux, franc et honnête. Il était aussi un homme engagé notamment dans la reconquête d’un cépage qu’il adorait et qu’il faisait vibrer : le gringet, cépage autochtone dont il ne reste que quelques hectares. Sa cuvée Le Feu sera un grand souvenir de dégustation.

D’une sensibilité et d’un perfectionnisme impressionnant, c’était un grand vigneron et un vinificateur de renom.

À Ayse, il menait le Domaine Belluard (10 hectares) avec rigueur et passion et aura été l’un des instigateurs de la remise en avant des grands terroirs de la vallée de l’Arve en Haute-Savoie.

Après une rencontre avec François Bouchet puis Pierre Masson, il décide de convertir le domaine en agriculture biodynamique, ce qui sera fait à partir de 2001.

Dominique était épaulé par Yann Pernuit.

À son épouse, à ses enfants, nous présentons nos plus sincères condoléances.

Les commentaires sont fermés.