caves_carriere

Droit au vin !

Bon, je sais, parler d’un joueur de l’Olympique lyonnais, ancien international renommé et consultant émérite aujourd’hui, et utiliser avec facétie le slogan d’un club rival, en l’occurrence l’Olympique de Marseille, tout en se permettant de le modifier est une une franche polissonnerie ou une totale inconscience, c’est selon. Eric Carrière me le pardonnera car il a le savoir-vivre de celui qui réfléchit. La preuve : avant même l’arrêt de sa carrière professionnelle en 2010, il savait que sa reconversion se ferait dans le vin. C’est dire !

De sa rencontre, en 2002, avec Stéphane Ogier, le célèbre viticulteur de Côte-Rôtie, ses racines ariégeoises et son amour du terroir lui imposent cette évidence : le vin sera au coeur de sa nouvelle vie professionnelle. Ensemble, ils achètent quelques parcelles de Condrieu et créent une cuvée Ogier-Carrière.

En 2010, sa carrière s’arrêtant, il crée les Caves Carrière à Dijon. En faisant le tour des vignerons qu’il connait, en ouvrant son carnet d’adresses, en laissant libre cours à sa passion, les propriétaires lui font confiance et les allocations de domaines renommés commencent à pleuvoir. Très vite, l’activité se développe, les ventes s’enchainent, les stocks grossissent.

eric_carriere_nicolas_creuzot

En 2013, la rencontre avec Nicolas Creuzot, bourguignon de naissance et fin connaisseur des arcanes visibles et invisibles de cette région, scellera un nouveau départ. Associé-gérant, Nicolas Creuzot aidera à structurer l’ensemble et à convaincre les quelques vignerons réticents de rejoindre l’aventure. Aujourd’hui, la liste des vins fait pâlir d’envie le plus impassible des amateurs de vins.

Si je parle de Caves Carrière, car j’ai peu l’habitude de parler des revendeurs et encore moins de leur faire de la publicité, c’est parce que l’actualité est à nouveau intéressante de ce côté-ci de la Bourgogne. En effet, l’entité Caves Carriere reprend une exploitation de 5 hectares, en grande partie sur la commune de Monthélie. À l’image de sa collaboration/investissement avec Stéphane Ogier, ou même avec Laurent Lignier en 2014 à Pommard, Éric Carrière, via Caves Carrière, reprend l’exploitation via des baux et s’entoure de vignerons partenaires pour cette nouvelle aventure. L’aideront dans cette tâche des vignerons de renom tels que Jean-Baptiste Lebreuil, Laurent Lignier, Caroline Morey, Pierre-Yves Colin ou encore Jean-Claude Ramonet. « Nous estimons que Caves Carrière a un savoir-faire dans la vente de vin, mais pas pour l’élaboration de celui-ci. C’est pour cela que nous avons demandé aux vignerons, dont c’est le métier, si nous pouvions envisager cette aventure ensemble. Ainsi, chacun est dans son rôle » explique Éric Carrière.

Un beau projet qui devrait se concrétiser par une production, dès 2020, de 30 000 bouteilles par an sur les appellations :

  • Monthélie rouge et blanc
  • Monthélie villages
  • Monthélie 1er Cru
  • Meursault
  • Volnay
  • Santenay
  • Bourgogne rouge et blanc.

Il ne reste plus qu’une chose : découvrir tout cela en bouteille !

Les commentaires sont fermés.