eric_glatre

Livre : Histoire(s) de vin – 33 dates qui façonnèrent les vignobles français par Éric Glatre

Dès que l’on aborde la catégorie historique de la littérature vinaire, on tombe vite dans un maelström, au sens anglo-saxon du terme, de livres épais, certes très précis, mais particulièrement indigestes pour qui n’a pas la passion de l’histoire viticole chevillée au corps. Je pense ici au maitre ouvrage de Roger Dion, d’une précision redoutable en même temps qu’une inissamilable somme de savoirs. Peu importe le style, pourvu que les faits soient vérifiés. Et encore, Dion écrit avec vivacité même si quelques passages sont d’une longueur lancinante. Dans la littérature historique donc, il y a peu d’ouvrages qui allient le plaisir de lire au plaisir d’apprendre.

Fort heureusement, les Éditions du Félin ont décidé de créer la collection Histoire & sociétés. On y retrouve pêlemêle l’histoire du soldat inconnu, celle de l’Empire ottoman, une rétrospective de juillet 1893 (le mai 1968 de la IIIe république), pour ne citer que quelques nouveautés et Histoire(s) de vin. Pas Histoire(s) du vin, mais Histoire(s) de vin. La différence entre « de » et « du » est ici importante, tout comme le pluriel entre parenthèses, car la grande histoire des vins de France regorge, en effet, de nombreuses petites histoires qui jalonnent le temps et mettent en évidence la diversité et la richesse de nos vignobles.

Avec une érudition communicative, un sens du rythme, une rigueur factuelle et une précision redoutable, l’historien champenois Éric Glatre nous emporte dans un tourbillon de dates (33 exactement) à la découverte de la viticulture contemporaine et ancienne tant dans sa partie économique que géographique, législative qu’architecturale, technique que sociétale.

La force de cet ouvrage réside dans ses nombreuses entrées, un peu comme un dictionnaire mais en plus complet et en plus détaillé. Ainsi, apprend-on que les Gaulois, contrairement à ce qu’affirment beaucoup d’ouvrages, ont bien connu le tonneau, que les Burgondes ont façonné notre droit de la terre, que les moines ont toujours eu un rapport particulier avec la vigne, qu’il est bon de se poser la question de l’invention ou la réinvention du bouchon, que Dom Pérignon n’est pas celui que l’on prétend, qu’Adolphe Jacquesson inventa la capsule et le muselet en Champagne ou que la révolte des gueux, au début du XIXe, est peut-être la véritable genèse des vins naturels.

En trente-trois chapitres courts, menés au rythme d’un cavalier, Éric Glatre nous emporte dans la fabuleuse histoire des vins de France qui s’est construite par étapes pour devenir l’histoire du vin de France. Un ouvrage que tout amateur d’histoire, de vin et de littérature agréable à lire et à penser doit posséder dans sa bibliothèque. Un formidable cadeau pour les fêtes également qui devrait rebattre les cartes des connaissances communes trop souvent hagiographiques et bien peu historiques. Bref, un air frais bienvenu.

 

Histoire(s) de vin, 33 dates qui façonnèrent les vignobles français – Éric Glatre
Éditions du félin
ISBN : 9782866459307
Prix : 25 €

Librairies indépendantes :
Mollat : https://www.mollat.com/livres/2461326/eric-glatre-histoire-s-de-vin-33-dates-qui-faconnerent-les-vignobles-francais
Athenaeum : https://www.athenaeum.com/livre/17401422-histoire-s-de-vin-les-36-grandes-dates-des-vi–eric-glatre-editions-du-felin

Les commentaires sont fermés.