Domaine Livera – Fixin – 2010 (vin de la semaine)

Nous l’avons déjà présenté dans le numéro consacré au finage de Meursault, mais nous ne résistons pas à le remettre en avant. Attachant et « vrai » paysan qui aime être au milieu de ces vignes, Damien Livera, est un vigneron en devenir. Son domaine se situe juste en bas du Château de Gevrey, celui là même que les Chinois ont pris de haute lutte en laissant la gestion à Eric Rousseau du Domaine Rousseau. Nous avions également écrit un article pour l’Avis du Vin, le site Internet du Figaro, que vous pouvez retrouver ici.

Mais revenons au seul intérêt de cette rubrique, le domaine Livera. Damien Livera est un jeune homme d’une trentaine d’années qui souhaite développer le domaine familial vers le vente de bouteilles (il vendait précédemment ces Chapelle Chambertin à l’excellente maison Jadot) car son objectif est de donner un dimension supérieure à son domaine. Après avoir longuement discuté avec son ami Arnaud Mortet, il décide de franchir le pas et de reprendre les vinifications en main. Adepte du « laisser faire » il veut donner à ses vins une dimension de profondeur et de subtilité supplémentaire. Il descend donc ces vins en cave tout au long de l’hiver pour laisser le vin échanger docilement avec la barrique et profiter de cette douce oxygénation.

Le Fixin que nous proposons aujourd’hui est un excellent rapport qualité/prix. De plus il est l’archétype des vins du domaine. Des vins tendus, fruités et qui laissent à penser qu’il leur faut encore du temps pour totalement s’exprimer. Ce ne sont pas des vins gouleyants et croquants mais plus des vins de réflexion qu’il convient de carafer plusieurs heures avant dégustation.

Je ne peux que vous conseiller les formidables Gevrey Clos Village ou Les Evocelles mais bien évidemment le prix n’est pas le même.

Domaine des Tilleuls – Fixin – 2010

Alors qu’avec ce Fixin nous obtenons un vin à la fois enchanteur et dense, subtil et opulent, fruité et complexe. Certes le vin est un peu rustique avec des notes fumées et empyreumatiques qui sont le marqueur de la propriété mais avec un peu de temps tout cela va se fondre pour laisser place à un vin rond, charmeur, profond et d’une réelle complexité. Du pur bonheur.

Prix : aux alentours de 12 Euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*