Vin biodynamique : définition, prix, avantages et inconvénients

Photo of author
Ecrit par Fabien Dubois

Rédacteur expert en vins et spiritueux depuis 2009. Passionné par le terroir français.

L’agriculture biologique et les méthodes d’exploitation naturelle du sol gagnent en popularité. En matière de viticulture, de nouvelles approches de production sont valorisées depuis quelques années, parmi lesquelles figurent les vins biodynamiques. Concrètement, qu’est-ce qu’un vin biodynamique et quelles sont ses implications ?

Vin biodynamique : définition et histoire

Initiée par Rudolph Steiner en 1924, la biodynamie est une philosophie agricole qui considère chaque exploitation comme un organisme vivant, autonome et diversifié. Cette approche intègre la plante dans un ensemble, prenant en compte son cycle de croissance, sa durée de vie et son devenir.

Un vin biodynamique est à minima, un vin biologique issu de techniques de culture et de production différentes. Dans les exploitations biodynamiques, les vignerons exploitent le potentiel naturel de la terre pour renforcer les vignes. À la place des engrais industriels, les viticulteurs optent pour la phytothérapie. Cette méthode de culture a recours à l’utilisation de plantes et de substances végétales pour traiter ou prévenir des problèmes de santé spécifiques affectant les vignes.

Les exploitants ont couramment recours à des plantes comme l’ortie, la sauge, la prêle ou encore la valériane pour la pulvérisation de préparation biodynamique. Ils utilisent aussi 3 principaux préparâts pour fortifier et énergiser les vignes :

  • la bouse de corne (500),
  • la silice de corne (501),
  • le compost de bouse.

La bouse de corne est utilisée pour stimuler la vie souterraine de la vigne en agissant notamment sur son système racinaire. En complément de la préparation 500, la 501 intervient sur la partie aérienne des plantes au cours de leur période végétative. Quant au compost de bouse, il favorise une bonne vie microbienne.

Les exploitations font également usage du calendrier lunaire comme calendrier biodynamique pour maximiser les interactions entre les vignes, la terre et la lune. Outre ces principes agricoles, les chaines de production de vins biodynamiques utilisent de très faibles doses (en traces) de soufre par rapport aux vins biologiques. Même si certaines de ces pratiques sont qualifiées d’ésotérismes, la viticulture biodynamique revendique avant tout l’application du bon sens au service de l’excellence des vins.

vin biodynamique histoire

Avantages et inconvénients du vin en biodynamie

La viticulture biodynamique présente deux avantages considérables : organoleptiques et culturale. Elle favoriserait la production de raisins plus sucrés et des vignes mieux aérées. Cela permet une exposition optimale des plants au soleil. Le vin issu de la biodynamie aurait également tendance à être moins amer, plus harmonieux, et moins complexe que les vins biologiques.

A lire :   Les 9 meilleurs bars à vin de Paris à découvrir

Les inconvénients associés à ce mode d’exploitation sont essentiellement supportés par les producteurs. Les contraintes sont liées au suivi précis du calendrier lunaire de la biodynamie et aux méthodes culturales contraignantes et chronophages. Cela demande un engagement important, tant en termes de temps que de maîtrise des connaissances.

La biodynamie est-elle une arnaque ou un procédé sérieux ?

La réponse à cette question dépend de la définition que l’on donne à l’arnaque. Si on entend par là une méthode d’agriculture qui respecte l’environnement et la santé des consommateurs, alors la biodynamie est tout sauf une arnaque. La biodynamie s’inscrit dans la continuité d’une approche privilégiant une alimentation et une consommation plus saines. Les consommateurs expriment de plus en plus le désir d’éviter les vins élaborés à partir de produits chimiques dans des vignobles dévastés.

Or, le label bio est tout de même favorable à certains intrants chimiques, même si la liste est réduite. La biodynamie est nettement plus exigeante. Elle va plus loin que le label bio et tend à proscrire tout produit chimique depuis la culture de la vigne jusqu’à l’embouteillage du vin. Sous cet angle, un vin biodynamique, c’est plutôt « le bio des bio ».

Cependant, si on entend par procédé sérieux une pratique frauduleuse visant à tromper les consommateurs, alors la biodynamie peut avoir l’air d’une « arnaque ». Elle repose en effet sur un ensemble de croyances ésotériques, telles que l’influence des astres sur la vie des plantes, qui ne sont pas fondées sur des preuves scientifiques. La biodynamie utilise des préparations dites « biologiques dynamiques », dont la composition et l’efficacité ne sont pas clairement établies.

Mieux, à ce jour, aucune étude en double aveugle n’a réussi à prouver que le goût d’un vin biodynamique surpassait celui d’un vin biologique ou naturel. Pour certains détracteurs, la filière dissimulerait même des dérives sectaires et antiscientifiques. Pour d’autres, la biodynamique dans le domaine vinicole reste un argument marketing et une arnaque déguisée.

Vin biodynamique : quelles gammes de prix pour ce type de vin ?

Sur le marché des vins biodynamique, les gammes de prix varient en fonction de plusieurs facteurs, comme la région de production et la renommée du producteur. Ainsi, les vins biodynamiques produits dans des régions viticoles prestigieuses, comme la Bourgogne ou le Bordelais, sont généralement plus chers que ceux produits dans des régions moins connues. Le cépage est également un facteur clé. Par exemple, les biodynamiques issues de cépages rares ou prestigieux, comme le Cabernet Sauvignon ou le Pinot Noir, seront également plus coûteuses.

A lire :   Pourquoi y a-t-il des sulfites dans le vin ?

Les vins biodynamiques tendent en général à être positionnés dans des gammes tarifaires nettement plus élevées que leurs homologues conventionnels et légèrement plus que les crus bio. On peut trouver des bouteilles abordables à partir d’une trentaine d’euros, provenant de domaines moins connus et de cépage moyen. Cependant, pour les crus des domaines prestigieux ou réputés, les prix peuvent aisément dépasser la centaine d’euros.

vin biodynamique région

Les grandes régions françaises réputées pour leur vin en biodynamie

La France compte une multitude de régions productrices de vins biodynamiques. Parmi les plus réputées, on retrouve la Bourgogne. Cette région viticole est historiquement associée à la biodynamie. De nombreux domaines bourguignons, tels que Pierre Morey, Domaine Leroy ou encore Domaine de la Romanée-Conti, ont adopté cette méthode. Les vins de Bourgogne en biodynamie sont recherchés pour leur élégance, leur complexité et leur expression du terroir.

Le Jura est également une grande région viticole de montagne située à l’est de la France. Elle est connue pour ses vins blancs, notamment le vin jaune et l’écumeux. La région dénombre plusieurs domaines comme Jean-François Ganevat, Domaine des Hirondelles ou encore Domaine de la Pinte, qui pratiquent la biodynamie. Les vins du Jura en biodynamie sont appréciés pour leur caractère unique, leur minéralité et leur complexité.

Le Languedoc-Roussillon, au sud de la France, est célèbre pour ses vins rouges, notamment le Grenache et le Syrah. Des domaines comme Mas de Daumas Gassac, Domaine de l’Aigle et Domaine de la Grange des Pères y adoptent la biodynamie. Les vins en biodynamie de cette région se distinguent par leur fruité, leur puissance et leur empreinte méditerranéenne.

D’autres régions viticoles françaises comme la Champagne, le Beaujolais et le Sud-Ouest comptent également des domaines passionnés par la biodynamie, enrichissant la diversité de cette approche à travers tout le pays.

Vin biodynamique : où en acheter ?

Pour acheter un vin biodynamique, plusieurs options s’offrent à vous. Les caves constituent un choix privilégié. Elles proposent une vaste sélection et un service souvent supérieur à celui des supermarchés. Avant de prendre la décision d’achat, les cavistes peuvent vous conseiller sur les appellations ou vous orienter en fonction de vos préférences de cépages. Avec ces derniers vous avez également la possibilité de déguster certaines cuvées avant l’achat.

A lire :   Quel vin boire avec la raclette : nos conseils

Les foires aux vins bio sont aussi une opportunité intéressante pour l’achat des cuves biodynamiques de qualité. Sur ces marchés, les enseignes spécialisées proposent en général une large gamme de vins secs, fruités et minéraux à des prix intéressants.

Il est également possible d’acheter des bouteilles de vin biodynamique avec un excellent rapport qualité-prix sur internet. Ces dernières années, les sites marchands ont gagné en popularité sur le marché du vin en ligne. L’achat sur internet permet de bénéficier d’une offre plus étendue, simplifiant ainsi le processus de prise de décision lors du choix d’un vin responsable. Pour soutenir l’économie locale, vous pouvez également acheter directement votre vin biodynamique auprès des producteurs.

vin biodynamique label

Les labels à connaître pour le vin biodynamique

Différents labels sont disponibles pour certifier la pratique de l’agriculture biodynamique au sein des exploitations viticoles. Ces certifications sont délivrées après la mise en œuvre complète de la conversion en biodynamie. Les vins produits selon ces principes peuvent recevoir la certification Demeter, un label international qui garantit le respect d’un cahier des charges rigoureux pour les produits de l’agriculture biodynamique.

Deux types de certifications Demeter sont disponibles pour les vins : « Vin issu de raisins Demeter » et « Vin Demeter ». Le premier est attribué aux vins produits à partir de raisins certifiés biodynamiques. Le deuxième concerne les vins élaborés selon des règles plus strictes, favorisant l’agriculture participative avec des taux de dioxyde de soufre légèrement plus bas.

L’autre label prisé dans la filière vin est Biodyvin. Il est certifié par Ecocert et est attribué aux vins issus de raisins biodynamiques par le SIVCBD (Syndicat International des Vignerons en Culture Biodynamique). Ce label impose le respect du principe fondamental d’aucun ajout, d’aucun retrait et d’aucune modification. Le « Plan de travail minimum » impose des restrictions ou règlements sur certaines pratiques œnologiques. Cela garantit une vinification conforme aux principes biodynamiques dans le vignoble.

Certains vins biodynamiques peuvent ne pas arborer de label, notamment ceux provenant de domaines viticoles renommés. La raison est toute simple, ils préfèrent mettre en avant leur propre réputation plutôt que de se conformer à des certifications externes.

Catégories Vin

Laisser un commentaire