Quelques champagnes

bruno_paillard_blanc_de_blancs

Comme beaucoup le savent, la Champagne est une région que j’aime et que je compare souvent à Bordeaux. Le réchauffement climatique ou la prise de conscience que la maturité juste est le point clé pour laisser ressortir les terroirs, la mise en avant de ces derniers, le niveau technique très élevé et les quantités de production sont autant de variables qui permettent de rapprocher Bordeaux et la Champagne.

En tant que critique pour le magazine anglais Decanter, en charge des régions Champagne, Alsace et Loire, sans compter quelques articles pour Bordeaux, j’ai la chance de pouvoir déguster une quantité considérable de cuvées et j’ai décidé d’en faire profiter les lecteurs d’Anthocyanes, d’autant que je m’apprête à lancer un nouveau site dans les semaines à venir…

Voici donc des commentaires de dégustation en provenance de cinq belles maisons de Champagne : Bruno Paillard, Philipponnat, Pol Roger, Billecart-Salmon et Alfred Gratien.

Champagne Bruno Paillard, maintenant dirigé par Alice Paillard, est une belle maison un brin timide qui produit des vins à la fois élégants et fins et qui laisse un repos important entre le dosage et la mise sur le marché. La Maison Philipponnat, dirigée par le très élégant Charles Philipponnat, est la première maison de la région à être commercialisée via la place de Bordeaux avec le millésime 2012 de son célèbre Clos des Goisses et produit une gamme 1522 de toute beauté. Pol Roger, classique parmi les classiques, a mis en marché un blanc de blancs 2013 remarquable alors que Billecart-Salmon continue son aventure des Rendez-Vous avec l’opus n°2 et a mis sur le marché la cuvée Nicolas François 2007. Enfin, la Maison Alfred Gratien, trop peu connue, propose des vins très intéressants avec un bel équilibre et une vision du dosage intéressante.


Site Footer

Sliding Sidebar

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-moi sur Twitter

© Anthocyanes 2022