Huit nouveaux Masters of Wine, dont 1 français

Décidément, l’Institute of Masters of Wine (IMW) est une machine de guerre des plus rentables. Avec son bras armé le WSET (Wine and Spirit Education Trust), ils ont la main mise sur l’éducation du vin dans le monde. Chacun jugera de la pertinence de la situation et pour ma part, je me suis déjà exprimé dans un article pour La Revue du Vin de France.

Ce jour, l’IMW annonce que huit personnalités internationales viennent d’acquérir le fameux titre de MW et parmi eux, un Français. Il s’agit de Julien Boulard qui pourra afficher les deux lettres magiques (MW) derrière son nom.

Julien Boulard est né en Alsace et s’est expatrié en Chine dès 2003 après des études de Mandarin à l’Université. C’est alors qu’il démarra sa carrière dans une société d’importation de vins située à Nanning, capitale de la région du Guangxi.

Très vite, il crée Zhulian Wines, une société de conseil spécialisée dans la formation et la prescription des vins en Chine. En 2008, il est accrédité pour être un représentant de l’École du Vin de Bordeaux (émanation du CIVB sur place), puis s’enrôle dans le parcours du WSET pour atteindre le niveau Diploma en 2012. Il s’engage alors dès 2013 dans le long tunnel pour devenir Master of Wine.

Aujourd’hui, toujours à la tête de son entreprise de relations presse et publiques, il souhaite devenir l’un des prescripteurs importants de l’Empire du Milieu…à condition que la Chine continue sa conversion au monde du vin, ce qui, selon les dernières statistiques et les derniers échanges avec la place de Bordeaux notamment, semble ne plus être une réalité. La Chine miroir aux alouettes ou marché en devenir ? C’est un long débat…

En attendant, félicitations à Julien Boulard MW !

Les commentaires sont fermés.