siaurac

Exclusivité Anthocyanes : SURAVENIR acquiert 3 domaines en rive droite appartenant à Artémis Vignobles

Jean-Pierre Denis, du groupe Arkéa Crédit Mutuel, confirme l’acquisition par l’une de ses filiales, la société d’assurance SURAVENIR, de trois propriétés en rive droite.

Déjà propriétaire en rive gauche avec Château Calon Ségur et Château Capbern à Saint-Estèphe, SURVANIR est donc le propriétaire de trois nouvelles propriétés en rive droite : Château Le Prieuré à Saint-Émilion, Château Vray Croix de Gay à Pomerol et Château Siaurac à Lalande-de-Pomerol.

Château Le Prieuré (6,24 ha), en Saint-Émilion Grand Cru Classé, est situé sur une magnifique propriété autour du vallon de Fongaban sur un magnifique terroir calcaire. Château Vray Croix de Gay (3,67 ha) sis sur le plateau de Pomerol dont une parcelle se situe entre Petrus et Château Lafleur. Enfin, Château Siaurac (46 ha) est situé à Néac est en appellation Lalande-de-Pomerol et possède un superbe château et un magnifique parc arboré.

Ces propriétés appartenaient précédemment à Artémis Domaines, la holding de François Pinault qui détient notamment Château Latour à Pauillac.

« Fin février nous avons eu l’opportunité d’examiner le dossier » explique Jean-Pierre Denis. « Avec Vincent (Vincent Millet est le directeur de Château Calon Ségur à Saint-Estèphe) nous nous sommes déplacés juste avant le confinement et notre première impression visuelle a été confortée par une expertise technique. Certaines parcelles possèdent un vrai potentiel d’amélioration », ajoute-t-il. « Il y a une forme de vibration à Saint-Émilion et à Pomerol et on se disait que c’était incroyable de l’avoir sur des appellations aussi différentes avec une synergie à tous les niveaux », explique Vincent Millet.

« Notre démarche s’inscrit dans le temps », confirme Jean-Pierre Denis. « Nous avons une approche respectueuse de l’histoire, du terroir et des équipes et nous allons engager un projet de développement cohérent et ambitieux sur le long terme ».

Si Vincent Millet prend la direction de l’ensemble des propriétés, les équipes actuelles restent en place notamment Pénélope Godefroy au Château Le Prieuré qui a fait passer la propriété en culture biologique.

Jean-Pierre Denis, piqué par le virus du vin depuis l’acquisition de Château Calon Ségur, avoue consacrer de plus en plus de temps aux domaines. « Le maître mot qui résume notre démarche, c’est l’idée de valorisation. L’expression  du potentiel des propriétés dont nous sommes ‘’les dépositaires’’. Sans jamais oublier que ces actifs ne sont pas des actifs comme les autres. Le vin, c’est une affaire d’histoire et de terroirs, avec une dimension artistique, presque culturelle ».

« Nous sommes très excités » ajoute Vincent Millet « mais très modestes aussi, car nous voulons comprendre les terroirs et continuer le travail entrepris par les équipes sur place ».

Contrairement à Calon Ségur où SURAVENIR est propriétaire à hauteur de 95 % les 5 % restants sont détenus par la Holding Videlot (Famille Moueix), les trois propriétés de la rive droite sont acquises à 100 % par SURAVENIR. Le montant n’a pas été dévoilé.

Photo : Château Siaurac.